Tutoriel : remonter un mur en pierre

Construire un mur en pierre pour bien délimiter son espace extérieur offre une clôture esthétique, et à l’aspect naturel. Mais attention : monter un mur en pierre est loin d’être une tâche facile, et nécessite de nombreuses précautions. Ne s’improvise pas maçon qui veut ! Découvrons ensemble les différentes étapes à suivre pour réussir la construction d’un mur en pierre.

Demandez gratuitement des devis pour remonter un mur en pierre

Quel matériel pour construire un mur en pierre ?

Si vous souhaitez monter un mur en pierre, la première étape sera bien sûr d’acheter le matériel indispensable pour ce type de travaux.

Pour la construction d’un mur en pierre, vous aurez besoin :

  • Un niveau à bulle,
  • Des piquets,
  • Du cordeau à tracer,
  • Du béton (pour les fondations),
  • Du treillis soudé (pour les fondations),
  • Du gravier et du sable (pour les fondations),
  • Du mortier,
  • Une bétonnière,
  • Des pierres,
  • Un marteau,
  • Une truelle,
  • Une pelle.

Tout comme c’est le cas lors de la construction d’un mur gabion, la réalisation d’un mur en pierre nécessite idéalement de contacter une carrière de votre région, pour obtenir la quantité suffisante de pierres, au meilleur prix.

Les étapes à suivre pour monter un mur en pierre

Une fois que vous disposez des bons outils, vous allez pouvoir vous attaquer à la réalisation de votre mur en pierres.

Pour vous guider dans cette opération, nous détaillons pour vous chaque étape de réalisation des travaux :

1) Trier les pierres pour la construction d’un mur

Contrairement aux murs en briques ou en parpaings, le mur de pierre utilise des matériaux naturellement irréguliers. Vous allez forcément recevoir des pierres de tailles et de formes bien différentes.

En conséquence, il est intéressant de trier les pierres, car toutes les pierres ne seront pas forcément utilisées de la même manière :

  • Idéalement, conservez avant tout des pierres homogènes.
  • Les pierres les plus longues peuvent être utilisées pour former l’épaisseur de votre mur, et assurer sa stabilité.
  • Les petites pierres peuvent être utilisées au centre du mur, pour caler les espaces vides.
  • Les pierres les plus esthétiques seront utilisées sur la façade visible du mur.
  • Les pierres les plus régulières seront conservées pour former les angles du mur.

Si nécessaire, n’hésitez pas à retirer les pierres qui ne sont pas utilisables (notamment les pierres trop petites, trop fragiles ou peu homogènes avec les autres). Notez qu’il vous est aussi possible de tailler les pierres trop grandes, pour les adapter au reste du lot.

2) Réaliser les fondations du muret

Il est important de garder en tête que tout mur de pierre doit s’appuyer sur de solides fondations.

Si vous ne réalisez pas les fondations du muret, celui-ci risque tout simplement de s’affaisser avec le temps, ce qui est non seulement contre productif, mais peut aussi s’avérer dangereux.

Voici quelques consignes pour préparer les fondations d’un mur :

  • Prévoyez une fouille de 40 centimètres environ.
  • Etalez une épaisseur de gravier et de sable, à damer, qui va servir de fond de fouille.
  • Etalez par-dessus votre béton, préparé à la bétonnière.
  • Les fondations doivent toujours être deux fois plus épaisses que le mur fini.
  • Pour des fondations solides, il est préférable de poser un treillis métallique.
  • Attention à bien vérifier le niveau des fondations, pour ne pas commencer les travaux sur une mauvaise base.

Il est impératif de faire sécher les fondations plusieurs jours avant de monter le mur. Prévoyez au minimum 3 à 4 jours entre la fin des fondations et la construction du mur. Pour plus de détails sur la réalisation des fondations, ce guide pourra vous accompagner.

3) Monter le mur en pierre

Une fois les fondations sèches, vous allez pouvoir vous attaquer à la construction du mur en lui-même.

Pour monter le mur en pierre, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  1. Commencez par poser des piquets et du cordage des deux côtés du mur. Cela doit vous permettre de visualiser le mur, et d’assurer son niveau tout au long de l’élévation.
  2. Le mur se monte rangée par rangée. Le tri préalable des pierres vous facilitera la tâche pour sélectionner les bonnes pierres au bon endroit.
  3. Etalez une première couche de mortier sur les fondations, et occupez-vous de la première rangée de pierres.
  4. Pour chaque rangée, vérifiez que les pierres s’imbriquent correctement et sont stables. Travaillez de chaque côté du mur, de manière à couvrir toute l’épaisseur. Les pierres doivent être placées dans le sens de la longueur le long du mur. Selon l’épaisseur du mur, vous utiliserez deux à trois pierres pour combler toute l’épaisseur du mur Au centre de chaque rangée, utilisez des petites pierres pour combler les trous. Ces dernières vont permettre de remplir le mur, et vont diminuer la quantité de mortier nécessaire pour son élévation.
  5. Une fois la rangée complétée, appliquez une généreuse couche de mortier sur la rangée. Le mortier doit bien couler entre les pierres. Une fois que c’est le cas, étalez-le pour couvrir la totalité du mur. Le mortier permet de maintenir les pierres les unes contre les autres, et va asseoir la rangée suivante.
  6. Pensez toujours à décaler les joints entre chaque rang, en utilisant des pierres de longueur différentes. Si nécessaire, utilisez un maillet en caoutchouc pour bien appuyer les pierres dans le mortier.
Obtenez gratuitement les tarifs d'artisans pour remonter un mur en pierre

Attention : il est impératif de ne pas monter trop de rangées d’affilée. Toutes les trois à cinq rangées environ, interrompez les travaux de manière à laisser au mortier le temps de sécher. Attendez une journée pour reprendre les travaux, sans quoi le mur va s’écrouler sous son propre poids.

Important : vérifiez régulièrement l’horizontalité du muret, en ajustant toujours la hauteur de la corde à la hauteur du muret.

4) Terminer le mur

Une fois le mur élevé à la hauteur souhaité, il est important de s’occuper des dernières finitions pour terminer le mur :

  • Si vous souhaitez un mur plat : sélectionnez des pierres assez plates pour la dernière rangée. Vous poserez une dernière couche de mortier par-dessus la dernière rangée, que vous allez lisser à la truelle.
  • Si vous souhaitez un mur en relief : une belle manière d’obtenir un rendu esthétique est de positionner des pierres verticales pour terminer le mur. Cela permet de trancher avec l’apparence générale du muret. Optez pour des pierres de taille légèrement différentes, ce qui va offrir une apparence plus naturelle.

Et voilà ! Vous venez de poser la dernière pierre à l’édifice, et il ne vous reste plus qu’à nettoyer le chantier.

La réalisation d’un muret en pierre en vidéo

Besoin de plus d’informations et de conseils pour la réalisation de votre muret en pierre ? Dans ce cas, la vidéo suivante devrait vous intéresser :

Quel est le prix d’un mur en pierre ?

Vous connaissez désormais les différentes étapes de réalisation d’un mur en pierre. Mais qu’en est-il du prix ? Il faut garder à l’esprit qu’un muret en pierre est souvent un muret assez coûteux à faire construire.

En moyenne, le prix des pierres pour un muret s’élève entre 40 et 60 euros du m² pour la réalisation d’un mur. Cela concerne avant tout les pierres banales, mais le tarif peut être nettement plus élevé pour certaines pierres. Ajoutez à cela le prix du béton et des différents outils pour avoir une idée totale du budget à prévoir.

Si vous faites appel à un professionnel, prévoyez un budget encore plus conséquent. En effet, on estime que le coût de réalisation d’un mur en pierre de taille se situe entre 150 et 500 € du m², en fonction de la qualité du matériau choisi

Entre 200 et 500 € du m² Vous en saurez plus sur le prix d’un mur en pierre en cliquant sur ce lien.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Recevez gratuitement des devis pour monter un mur en pierre