Les normes à respecter pour l'électricité d'une salle de bain

Pièce la plus humide de la maison, la salle de bain représente le plus grand risque d’électrocution et de court-circuit. Une installation électrique hasardeuse dans une salle de bain vous expose ainsi à de sérieux dangers, et c'est un sujet à ne pas négliger. Il existe heureusement une norme électrique spéciale pour la salle de bain, que vous devez connaître et respecter et qui va vous permettre d'assurer la sécurité électrique de la salle de bain. Où mettre un luminaire ? Quel genre d’installation ou appareil pouvez-vous mettre dans votre salle de bain ? Que désigne l’expression "volume électrique" ? Voici tous les points à savoir avant de réaliser votre installation.

Obtenez des devis gratuitement pour l'installation électrique de votre salle de bain >>

Ce que prévoit la norme NF C 15-100 pour la salle de bain

La norme NF C 15-100 est la norme actuelle en matière d’installation et d’équipement électrique dans les bâtiments dont la salle de bain notamment. Pour cette dernière, un arrêté a été promulgué le 1er septembre 2016 et prévoit des normes spécifiques selon le volume de la salle de bain.

De nouveaux volumes dans nos salles de bain

Le volume évoqué ici est le volume électrique qui détermine le nombre d’appareillage électrique dans une sphère délimitée. La raison d’être de ce volume est de limiter les risques d’encombrement et d’électrocution accidentelle par contact direct ou par projection.

Le NF C 15-100 délimite les zones sensibles en 3 volumes, 0, 1 et 2 :

  • Le volume 0 n’est autre que le volume intérieur de la baignoire ou de la douche, avec un dépassement en hauteur de 10 cm.
  • Le volume 1 correspond au bord de la baignoire ou du receveur avec une projection en hauteur de 2,25 m.
  • Enfin, le volume 2 est constitué par la zone carrée de 60cm qui entoure le volume 1 sur la même hauteur de 2 m 25.

À noter que le volume 3 traditionnel a été remplacé par le volume caché sous la baignoire ou la douche, qui ne doit pas être exploité.

Remarque : pour une douche sans receveur de style douche à l’italienne, la délimitation du volume 1 se fait dans une sphère de 1,20m autour du centre de la douche ou de la source d’eau. Ajoutez un rayon de 60cm pour le volume 2.

Les installations permises dans les volumes de salle de bain

Les installations et appareils pouvant être utilisés dans ces zones sont les plus limitées :

  • Pour le volume 0, seuls peuvent être utilisés des appareils à indice IPx7 entièrement étanche pour une immersion à 1m de profondeur. De plus, les appareils doivent être alimentés 12V en courant alternatif et 30V en courant continu au maximum. Aucune prise n’est autorisée dans le volume 0.
  • Pour le volume 1, un indice IPx4 est nécessaire, c’est-à-dire une étanchéité face aux projections de toute direction. Pour les douches à jet, la norme exige même un indice IPx5. Cela vaut autant pour les Smartphones consultés sous la douche que le chauffe-eau. Aucune prise n’est non plus autorisée dans le volume 1.
  • Si vous désirez installer un chauffe-eau classique ou un chauffe-eau instantané électrique, il faudra le faire uniquement dans le volume 2. Vous pourrez prévoir une prise électrique dans le volume 2. Le chauffe-eau préconisé est un système alimenté avec une puissance comprise entre 20 et 50VA. Le chauffe-eau traditionnel 220V peut néanmoins être installé en dernier recours. Par contre, le lave-linge ne doit pas être intégré dans cette zone.

Remarque : les interrupteurs et commandes sont également proscrits dans les volumes 0 et 1.

La norme électrique de salle de bain pour les zones hors volume

En dehors de ces zones précédemment cités, vous êtes entièrement libres de réaliser les installations dont vous désirez. C’est donc en dehors du volume 2 que vous pourrez mettre votre lave-linge ou connecter votre sèche-cheveux. Néanmoins, il existe des préconisations pour améliorer la sécurité, même hors volume.

Des artisans livrent leurs devis pour l'installation électrique de votre salle de bain >>

Entendant bien qu’il s’agit d’une zone hors volume, il existe des prescriptions obligatoires à suivre pour les prises de courant dans la salle de bain. D’abord, il est formellement interdit de prévoir une prise à même le sol. La hauteur préconisée pour une prise de courant est comprise entre 0,90 m et 1 m3, en sachant que la prise doit être à plus de 10 cm du sol quelle que soit la pièce.

Ensuite, toutes les prises doivent être reliées à la terre. Quant au nombre de prises pouvant être installées, la seule limite est l’utilisation d’un dispositif différentiel de 30 mA relié à toutes les prises.

Quant à l’éclairage, vous êtes libre d’installer autant de luminaires que vous désirez. La seule obligation est de prévoir au moins un interrupteur de lumière près de la porte d’entrée. Pour le reste, vous êtes libre d’installer des spots, des appliques murales ou tout autre luminaire design qui vous plaisent.

Remarque : en présence ou réception fréquente de personnes handicapées ou à mobilité réduite, la hauteur préconisée pour les sources électriques est de 40cm.Si vous désirez recevoir un devis pour l’aménagement de salle de bain pour personne à mobilité réduite, cliquez ici.

Conseils pour réaliser une installation électrique de salle de bain aux normes

L’idéal est de faire réaliser l’installation électrique de votre salle de bain par un professionnel certifié.

C’est la garantie du respect de toutes les exigences et normes légales. En cas d’accident, vous pourrez plus facilement affronter votre assureur.

En présence d’enfants, les prises électriques, dans la salle de bain mais également dans toutes les pièces, doivent être munies d’un obturateur pour les protéger de leur curiosité.

Si vous cherchez les conseils d'un professionnel pour aménager l'installation électrique de la cuisine, notez que notre site vous permet de recevoir gratuitement jusqu'à 5 devis d'électricien.

Tous les devis d'artisans pour l'installation électrique d'une salle de bain