Prix de pose d'un parquet collé

Il existe une grande variété de parquets et de solutions de pose pour un parquet. Parmi elles, on retrouve notamment le parquet à coller. Le parquet collé est l’une des méthodes de pose les plus répandues pour du parquet massif… Mais cette technique n’est pas si facile qu’il y paraît ! Vous vous posez des questions sur la pose de parquet collé ? Cette page va tout vous révéler.

Demandez gratuitement des devis pour la pose d'un parquet collé

Le principe du parquet à coller

Avant de dévoiler les meilleures techniques de pose du parquet à coller, et si nous rappelions en quoi consiste cette solution de pose d’un parquet ?

Si vous décidez d’investir dans l’achat d’un parquet massif, il faut savoir que la pose collée reste le meilleur moyen de poser durablement et efficacement votre parquet.

Le parquet à coller offre généralement une solution de pose plus simple que le parquet cloué, et permet de solidariser votre parquet massif avec le sol.

Les techniques de pose collée du parquet ?

Il faut savoir qu’il existe deux techniques pour coller du parquet :

  • On applique la colle à parquet sur la totalité du support, à l’aide d’une spatule crantée pour colle à parquet. On parle généralement de colle « en plein ».
  • On réalise des lignes de colle au pistolet extrudeur, à l’aide d’une colle pour parquet au cordon, spécialement conçue à cet effet. On parle généralement de colle « au cordon ».

Si la colle « au cordon » peut paraître avantageuse (elle utilise moins de colle), elle est généralement plus délicate, et à l’origine de davantage de décollement de parquet que la colle en plein.

Dans un cas comme dans l’autre, il est indispensable de bien se renseigner sur la pose de votre parquet, car certaines erreurs peuvent avoir un impact sur la tenue de votre revêtement de sol dans le temps.

À savoir : il ne faut pas confondre le parquet collé (qui est une technique de pose) avec le parquet contrecollé (qui est un modèle de parquet, constitué de plusieurs couches de bois collées ensemble).

Quels sont les parquets à coller ?

Ce n’est pas un hasard si la pose collée est la technique de pose la plus courante. En effet, il est possible de coller un grand nombre de parquets :

  • Les parquets massifs dont l’épaisseur est inférieure à 20 mm doivent impérativement être collés (il est impossible de clouer un parquet peu épais).
  • Les parquets massifs dont l’épaisseur est supérieure à 20 mm peuvent être collés ou cloués.
  • Les parquets contrecollés peuvent être réalisés en pose flottante (voir ici), mais il est aussi possible de les coller. Il est en revanche impossible de les clouer.

Si vous optez pour un parquet flottant (qui peut être posé sans colle ni clous), le fait de le clouer peut améliorer les performances acoustiques et thermiques de votre plancher, mais ce n’est en rien une obligation.

En revanche, gardez en tête que le prix de pose du parquet flottant est généralement plus bas que celui de la pose collée (la colle pour parquet pouvant être assez coûteuse).

Parquet collé et chauffage au sol

Si vous cherchez à associer un parquet et un chauffage au sol, il faut savoir que c’est une solution adaptée avec le parquet à coller.

Cependant, certaines précautions doivent être prises :

  • Si vous travaillez en neuf, il est impératif de préchauffer la chape au minimum trois semaines avant la pose. La chape doit avoir un taux d’humidité proche de 2% le jour de la pose. Il peut donc se passer plusieurs semaines entre la réalisation de la chape et la pose du parquet.
  • Il est préférable de choisir un parquet spécialement conçu pour le chauffage au sol. Certaines essences de bois ou certains parquets trop épais sont peu compatibles avec cette solution de chauffage.
  • Il est impératif d’opter pour une colle à parquet spéciale pour chauffage au sol. Toutes les colles ne sont pas conçues pour être exposées à la chaleur, et le risque de décollement est grand si vous n’achetez pas une colle de qualité.
  • Il est primordial de coller le parquet en plein, car la pose au cordeau n’est pas compatible avec un chauffage au sol.

Une fois votre parquet collé, il faudra faire chauffer progressivement la pièce, de manière à ce que le bois ne soit pas subitement exposé à une hausse de chaleur et à une baisse d’humidité.

Réussir la pose de parquet collé

À présent que nous avons fait le point sur le concept du parquet à coller, et si nous revenions plus en détail sur sa pose ? Il faut savoir que le parquet à coller n’est pas forcément simple à installer.

En effet, à la moindre erreur, vous risquez de terminer avec un parquet irrégulier ou qui se décolle. Voyons ensemble les étapes par lesquelles passer pour un parquet réussi :

Les pré-requis avant de coller du parquet massif

Il faut savoir que la pose collée du plancher nécessite certaines conditions à respecter scrupuleusement. En effet, sans un support parfaitement préparé, votre parquet risque de ne pas durer.

Il est ainsi essentiel de vérifier l’ensemble des éléments suivants :

  • La pièce doit être terminée : avant de poser un parquet, il est impératif d’avoir terminé les travaux de peinture, de menuiserie et de maçonnerie. Il ne s’agirait en effet pas d’abîmer votre parquet ou de le salir lors de travaux ultérieurs.
  • Le support ne doit pas être humide : le taux d’humidité du support doit être inférieur à 3%. C’est très important dans le cadre d’une pose sur chape, puisque votre ciment pourrait ne pas être totalement sec (il faut en moyenne un mois pour qu’une chape de béton soit sèche).
  • Le support doit être préparé : s’il est possible de poser du parquet sur un ancien revêtement de sol, il reste impératif de travailler sur un support parfaitement plan et sans imperfections. L’idéal reste donc de travailler sur une chape neuve et parfaitement lissée. À défaut, veillez à bien dépoussiérer le support, et à le nettoyer si nécessaire.
  • Le parquet doit être préparé : le bois est naturellement sensible à l’humidité (il peut se dilater ou se contracter sous l’effet de l’humidité). Avant la pose, il est important de l’exposer au moins 48 heures dans la pièce où il sera posé, sans le poser directement sur le sol (laissez-le sur la palette ou sur un carton). Cela permet au parquet de s’habituer à l’humidité de la pièce.

Au moment de l’achat du parquet et de la colle, prenez toujours le temps de lire les indications des fabricants, de manière à être certain d’opter pour des matériaux compatible entre eux, et compatible avec votre projet.

Réussir la pose de parquet massif collé

Une fois l’ensemble des précautions ci-dessus prises, vous allez pouvoir vous attaquer à la pose de votre parquet collé.

Lors de la pose, faites bien attention à respecter les précautions suivantes :

  • Anticiper la pose : il est toujours intéressant de réaliser un plan de calepinage du parquet, de manière à prévoir les découpes et à vous assurer de l’esthétisme de votre futur plancher en bois.
  • Prévoir l’orientation du parquet : de préférence, vous allez disposer les lames en direction de la source de lumière principale de la pièce.
  • Préparer la pièce : lors de la pose, il est idéal que la température soit située entre 15 et 25°. Travaillez fenêtres fermées, pour éviter le vent ou les intempéries.
  • Prévoir le joint de dilatation :le bois est un matériau vivant, et qui respire. En conséquence, il faut prévoir un joint périphérique, qui va lui permettre de se dilater sous l’effet de l’humidité. On parle de « joint de dilatation ». Tout autour de votre parquet, aménager systématiquement un joint périphérique d’une épaisseur de 5 à 8 mm environ, en utilisant de petites cales en bois. Sans cette précaution, votre parquet se décollera nécessairement dès lors qu’il sera dilaté.
  • Appliquer la colle : privilégiez le collage en plein, à l’aide d’une spatule crantée pour colle à plancher. Attention : n’utilisez jamais une autre spatule ! Appliquez la colle mètre carré par mètre carré, et étalez-la en inclinant votre spatule crantée à 45°. Posez le carrelage en l’appuyant contre la colle lorsque celle-ci est encore humide, et pressez pour assurer un collage efficace et régulier. Au fur et à mesure des travaux, nettoyez les éventuelles tâches de colle à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau.

Une fois le parquet posé, il ne reste plus qu’à vous attaquer aux finitions. Pensez notamment à poser des plinthes, qui vont vous permettre de dissimuler le joint de dilatation en périphérie du parquet.

Des professionnels chiffrent vos projets d'installation de parquet collé

La pose de parquet à coller en vidéo

Besoin d’encore plus de détails pour réaliser l’installation de votre parquet collé ? Dans ce cas, la vidéo d’explication suivante devrait vous aider à mieux vous en sortir :

Si la pose de votre parquet collé vous semble trop complexe, notez que notre site vous permet de demander gratuitement plusieurs devis pour la pose de parquet. Il vous suffit de remplir le formulaire situé en bas de cette page !

Quel est le prix du parquet à coller ?

Pour en finir sur le sujet, et si nous parlions rapidement du prix d’un parquet collé ?

Le coût du parquet massif à coller

Il faut savoir que le coût d’un parquet à coller se situe en moyenne entre 20 et 60 € du m², hors pose.

Si vous optez pour du parquet massif, mieux vaut prévoir entre 40 et 60 € du m² hors pose pour un produit de bonne qualité.

À moins de 40 € du m², vous trouverez davantage de parquet contrecollé, auquel cas il est très important de faire attention à la qualité du produit.

À savoir : notre conseil au moment de l’achat du parquet : prévoyez toujours un surplus d’au moins 10 % lors de votre commande (prenez par exemple 33 m² au lieu de 30 m²). Les lames restantes vont vous permettre d’assurer la découpe et d’être certain de la quantité nécessaire. S’il reste des lames après la pose, gardez-les de côté. Elles pourraient être utiles dans le cadre de la réparation du plancher, s’il s’abime ou est tâché, par exemple.

Le prix de la colle à parquet

À ce budget, n’oubliez pas d’ajouter le prix de la colle pour parquet, qui est plus élevé qu’on ne le pense.

Une boîte de 20 kg de colle à parquet va généralement coûter entre 80 et 130 euros. En moyenne, on considère qu’il faut prévoir entre 7 et 9 € le m² pour l’achat de colle à parquet. Vous êtes prévenu !

Naturellement, libre à vous de demander des devis de pose de parquet à des professionnels, si vous ne souhaitez pas réaliser vous-même les travaux. Il faut alors prévoir un coût de pose situé entre 20 et 30 € du m² en moyenne, sans compter le prix du parquet.

Pour des estimations tarifaires encore plus précises, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour recevoir gratuitement plusieurs devis pour parquet collé.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Obtenez gratuitement des devis pour la pose d'un parquet collé