Utiliser un désherbeur thermique étape par étape

Le recours à un désherbage thermique est une belle manière de chasser les mauvaises herbes sans utiliser de produits chimiques. Cependant, mieux vaut bien se renseigner au moment d’utiliser un désherbant thermique, car cette technique de jardinage nécessite quelques précautions. Vous souhaitez savoir comment utiliser un désherbeur thermique ? Cette page vous explique tout !

Obtenez des devis gratuitement pour l'entretien de votre jardin

Le concept du désherbage thermique

Quand on connait le prix d’une pelouse et de sa réalisation, on comprend qu’il est de bon ton de la préserver des mauvaises herbes ! Utiliser un désherbant thermique est justement une manière comme une autre d’entretenir votre jardin.

Avant toute chose, prenons le temps de rappeler ce qu’est exactement un désherbage thermique. Cette méthode, comme son nom l’indique, est un procédé de désherbage qui s’appuie sur la chaleur.

Voici comment effectuer un tel désherbage :

  • On utilise un désherbeur thermique (aussi appelé brûle herbe), qui est un appareil qui permet de chauffer les mauvaises herbes.
  • On applique la chaleur directement sur les plantes à éliminer, pendant quelques secondes. Il ne faut pas brûler la plante, mais uniquement la réchauffer.
  • Sous l’effet de la chaleur, la plante se dessèche en quelques minutes, et meurt en quelques jours.

Il s’agit d’une technique écologique pour désherber, puisqu’on n’utilise aucun produit toxique. C’est aussi une manière de traiter localement les mauvaises herbes, sans menacer la santé des autres plantes de votre jardin.

Cette vidéo complète vous en explique davantage sur le sujet :

À savoir : cette technique est très efficace contre les orties ou les chardons. Elle est moins efficace contre le chiendent ou le pissenlit (qui ont des racines profondes).

Comment utiliser un désherbeur thermique ?

Le désherbage thermique est une technique qui n’utilise aucun produit désherbant, mais uniquement la chaleur ! En premier lieu, il est impératif d’acheter un brûle herbe pour pratiquer un désherbage thermique.

Une fois que vous vous êtes procuré cet appareil, voici nos recommandations d’utilisation :

1) Le fonctionnement d’un désherbeur thermique

Pour le particulier, on utilise généralement un brûle herbe à gaz pour cette technique de désherbage. Le brûle herbe est tout bonnement une sorte de chalumeau, équipé d’une bonbonne de gaz.

Le désherbeur thermique dispose d’un levier d’allumage, qui permet d’allumer et d’éteindre la flamme. La bonbonne de gaz est souvent équipée de roulettes, ce qui permet de déplacer facilement le désherbeur à travers le jardin.

Il faut noter que certains appareils brûle herbe utilisent l’eau chaude ou encore la vapeur pour traiter les mauvaises herbes, mais ces techniques sont rarement utilisées par les particuliers.

2) L’utilisation du brûle herbe

Pour réussir son désherbage thermique, il est important de prendre certaines précautions. Voici comment procéder :

  1. Allumez le désherbeur en tournant le robinet de la bonbonne de gaz, et le robinet du désherbeur.
  2. Une fois la flamme allumée, passez l’extrémité du brûle herbe par-dessus la plante à détruire. Passez uniquement quelques secondes, en laissant l’appareil à environ 10 centimètres de la plante.
  3. Traitez l’ensemble de votre jardin.
  4. La plante devrait s’assécher en quelques jours. Si ce n’est pas le cas, passez à nouveau le brûle herbe. Les plantes à racines profondes doivent être « réchauffées » plusieurs fois, à une semaine d’intervalle, pour dessécher totalement.

Vous ne devez jamais brûler les mauvaises herbes ! Si la plante brûle, elle va cicatriser et ne pas totalement disparaître. Au contraire, un simple coup de chaleur va l’assécher et la tuer.

À savoir : la chaleur peut parfois activer des graines dormantes, et réveiller ainsi les mauvaises herbes. Pour éviter de faire pire que mieux, il est conseillé de passer le brûle herbe en deux fois. Une fois pour tuer la mauvaise herbe, puis une seconde fois une à deux semaines plus tard, pour éliminer les éventuelles graines germées.

3) Les précautions à prendre

Comme à chaque fois que l’on utilise du gaz, il est impératif de prendre certaines précautions quand on utilise un désherbeur thermique.

Voici quelques conseils de sécurité à suivre absolument :

  • Ne couchez pas la bouteille de gaz. Elle doit rester verticale.
  • Ne touchez jamais la bonbonne durant ou après utilisation, car vous risqueriez de vous brûler.
  • Restez toujours à une distance suffisante des plantes (10 cm), pour ne pas risquer de les brûler.
  • N’utilisez pas de désherbant thermique à proximité de produits ou de matériaux inflammables (attention notamment aux feuilles sèches, qui risquent d’entraîner un feu !).
  • N’utilisez pas ce procédé en période de sécheresse.
  • Vérifiez toujours que le robinet du gaz est fermé une fois que le brûle herbe n’est plus utilisé. Vérifiez également que le robinet du brûle herbe est fermé.
  • Stockez le brûle herbe dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur et à distance de tout produit inflammable.

Naturellement, le désherbage thermique doit être réalisé avec précaution. Pensez notamment à éloigner les enfants, mais aussi les animaux de compagnie.

À savoir : attention également lorsque vous utilisez l’appareil à proximité de bois (notamment autour d’un abri de jardin ou à proximité des poutres d’un terrain de pétanque).

Des professionnels locaux du jardin estiment gratuitement le coût d'entretien du votre

Avantages et limites du désherbage thermique

Vous aurez compris que le désherbage thermique est une technique relativement simple, qui se fait assez rapidement et a l’avantage de ne nécessiter aucun traitement chimique.

Tout comme il est possible de retirer une souche (voir ici) sans traitement chimique, cette méthode vous assure un jardin parfaitement entretenu, sans désherbant chimique ! Comme les pesticides chimiques sont interdits à la vente à partir de 2019, cette méthode est une alternative idéale.

Malgré tout, mieux vaut bien se renseigner sur l’efficacité d’un désherbant thermique, et sur les limites de ce procédé.

Les atouts du désherbage thermique

En premier lieu, rappelons les avantages indéniables de cette solution de désherbage écologique :

  • Cette technique est bien moins fatigante que le désherbage manuel.
  • Ce procédé, qui s’appuie sur la chaleur, est très naturel et n’utilise aucun produit toxique ou nocif pour l’environnement.
  • Ce désherbage permet de traiter localement les mauvaises herbes, avec une certaine précision.
  • Le désherbage chimique est particulièrement adapté sur les plantes jeunes.
  • Le désherbeur thermique est moins coûteux à long terme que l’achat de désherbant.

Les limites de ce procédé de désherbage

Malgré tout, le désherbage thermique n’est pas utile dans toutes les circonstances, et comporte certains défauts :

  • Il faut parfois passer plusieurs fois le désherbeur thermique (à une ou deux semaines d’intervalle) pour supprimer définitivement les mauvaises herbes.
  • Cette méthode est bien moins efficace sur les plantes bien développées. Sur un jardin qui n’a pas été entretenu depuis des mois, elle pourrait donc s’avérer limitée.
  • L’utilisation d’un brûle herbe n’est pas exempt de danger (même si un peu d’attention suffit à assurer une utilisation sûre de cet appareil).
  • Si les mauvaises herbes sont situées à côté du potager ou sur le gazon, vous risquez d’abîmer également vos autres plantes avec la chaleur.
  • En dernier lieu, notons malgré tout que le désherbant thermique nécessite d’utiliser du gaz. Il a donc tout de même un certain impact sur l’environnement, même si cet effet est bien plus limité que tout désherbant chimique.

Au final, le désherbant thermique est avant tout conseillé pour l’entretien quotidien du jardin, en particulier pour éliminer les mauvaises herbes situées en périphérie, à proximité de vos bordures et voies goudronnées.

Il peut s’avérer plus limité s’il faut traiter une grande quantité de mauvaises herbes, en particulier si les plantes sont déjà pleinement développées.

Prix d’un désherbeur thermique

Reste à évoquer un dernier point : le prix d’un désherbage thermique. Vous aurez compris que ce procédé exige forcément le recours à un appareil spécifique.

En moyenne, le prix d’un désherbant thermique se situe entre 30 et 80 euros. Pour moins de 50 euros, il s’agit généralement de brûle herbe à cartouche, tandis qu’au-delà, on trouve des désherbeurs chimiques à bonbonne (qui profitent d’une plus grande autonomie).

Il faut également prévoir le prix du combustible :

  • Entre 10 et 15 euros la cartouche de gaz simple,
  • Entre 20 et 40 euros pour une bonbonne de gaz.

Pour une utilisation fréquente, privilégiez un désherbeur thermique équipé d’une bonbonne, qui va nécessiter moins de combustible à long terme.

Notez qu’il existe également des désherbants thermiques électriques, dont le prix se situe entre 40 et 60 euros en moyenne. Cette vidéo explique comment utiliser un appareil de désherbage thermique électrique :

Vous savez désormais tout sur le désherbage thermique et ses utilisations. Continuez à vous renseigner sur le jardinage grâce à Travaux Avenue. Pour exemple, cette page vous dit tout sur la plantation d’une haie de thuyas !

Devis 100% gratuits pour l'entretien de votre jardin par des professionnels