Le comparatif des système de récupération des eaux de pluie

Il est assez facile de comprendre ce qu’est un système de récupération de l’eau de pluie. Vous vous en doutez, c’est un appareil qui vous permet de récolter l’eau de pluie pour votre utilisation personnelle. En revanche, rares sont les particuliers à connaître les différents modèles de récupérateurs d’eau de pluie et leurs spécificités. Travaux Avenue est là pour éclairer votre lanterne !

Demandez des devis gratuits pour un récupérateur d'eau de pluie >>

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

De plus en plus de propriétaires font installer des systèmes qui leur permettent de profiter de l’eau de pluie. Et ce n’est pas un hasard !

Si un tel système exige un certain investissement de départ (comptez entre quelques centaines et quelques milliers d’euros, selon le système), plusieurs raisons peuvent vous inciter à le faire installer :

Économisez de l’argent au fil des ans

Pour commencer, un récupérateur d’eau pluviale vous permet de faire des économies importantes, et ce tout au long de l’année.

En effet, à l’heure où l’eau coûte de plus en plus cher au fil des ans, il serait dommage de ne pas profiter de l’eau qui s’écoule naturellement (et gratuitement !) sur votre maison.

Il est estimé qu’une famille peut économiser jusqu’à un tiers de ses dépenses en eau grâce à un récupérateur d’eau de pluie. En effet, ce système vous permet de couvrir :

  • L’arrosage de la pelouse,
  • L’entretien des plantes,
  • Le nettoyage extérieur,
  • Le nettoyage de la voiture,
  • Etc.

Certains systèmes permettent également de couvrir l'eau utilisée par les WC et par le lave-linge. C’est donc un excellent moyen de diminuer durablement vos dépenses en eau.

À savoir : ce système est particulièrement recommandé si vous entretenez régulièrement vos plantes et votre jardin.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie)

Protégez l’environnement

Si les raisons économiques sont souvent le meilleur argument pour convaincre d’investir dans les énergies renouvelables, il ne faut pas oublier le caractère écologique de la chose.

Si vous souhaitez une maison passive ou respectueuse de l’environnement, l’installation d’un système de récupération des eaux est une manière de plus de limiter votre impact sur l’environnement.

Un tel système permet en effet :

  • De limiter la consommation annuelle d’eau d’une famille,
  • De ne pas puiser trop d’eau dans les nappes phréatiques,
  • De profiter d’une eau d’arrosage naturellement pure et non calcaire.

Les différents systèmes de récupération d’eau de pluie

Rien n’est plus simple qu’un système de récupération des eaux de pluie. En effet, ce type d’accessoire se contente simplement de récupérer la pluie qui s’écoule sur votre toiture, et de la stocker.

C’est donc un système tout bête, et qui permet pourtant de faire de grandes économies d’eau et d’argent.

Il faut savoir qu’on trouve deux grands modèles de cuves pour récupérer les eaux de pluie :

Le collecteur d’eau de pluie

Le collecteur d’eau de pluie, aussi appelé cuve aérienne, est le dispositif le plus abordable et le plus facile à mettre en place.

Le fonctionnement est simple :

  1. Le collecteur est placé à proximité de votre gouttière.
  2. Le collecteur est relié à la gouttière et récupère une partie des eaux qui s’y écoulent.
  3. La cuve du collecteur est équipée d’un robinet, idéal pour remplir vos arrosoirs.
  4. Si la cuve est pleine, le trop-plein permet de dégager l’eau en surplus.

Avantages de la cuve aérienne

Ce dispositif est très pratique, car il se pose facilement (le recours à un professionnel n’est pas obligatoire). En conséquence, il ne coûte pas cher : on trouve de nombreux modèles entre 150 et 300 € hors pose.

Il permet de collecter rapidement l’eau de pluie et est idéal pour l’entretien quotidien du jardin.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie)

Limites de ce système

Les cuves aériennes sont cependant limitées dans leur utilisation. En effet, ces cuves extérieures sont généralement limitées en volume (souvent moins de 400 litres).

Elles ne conviennent donc pas forcément si vous avez de larges besoins en eau. Elle ne permet pas non plus une utilisation de l'eau en intérieur.

Enfin, comme la cuve est en extérieur, elle prend un peu de place et peut gâcher l’esthétique de votre jardin.

Le réservoir enterré

L’autre solution consiste tout simplement à enterrer une cuve dans votre jardin. Ce système, plus complexe, peut également offrir une utilisation plus complète. Voici comment il fonctionne :

  1. On enterre une cuve dans votre jardin.
  2. La cuve est reliée à votre gouttière et permet ainsi de collecter les eaux.
  3. Un filtre est placé sous terre, pour filtrer les déchets contenus dans l’eau.
  4. Des points d’eau (robinetterie) sont posés dans votre jardin, et vous permettent de récupérer l’eau et de remplir vos arrosoirs.
  5. La cuve peut être équipée d’une pompe électrique, qui alimente certains circuits d’eau de la maison (machine à laver et toilettes).
  6. Si la cuve est pleine, le trop-plein évacue l’eau vers l’égout.

À savoir : il existe des cuves enterrées en béton, qui profitent d’une solidité maximale, mais doivent nécessairement être posées par des professionnels. On trouve également des modèles en plastique, plus faciles à installer, mais moins durables.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie)

Avantages de la cuve enterrée

Contrairement à une cuve aérienne, ce système de récupération des eaux de pluie peut accueillir un large volume (très souvent plus de 1000 litres).

Il permet donc de diminuer davantage vos besoins en eau, et de couvrir les familles qui ont de vastes besoins (grand jardin, etc.).

Par ailleurs, la cuve enterrée peut permettre d’utiliser l’eau de pluie dans votre circuit intérieur, notamment pour votre machine à laver ou vos sanitaires. Elle offre donc davantage d’utilisations et vous permet d’économiser plus d’eau au fil de l’année.

Enfin, une cuve enterrée est plus discrète qu’une cuve aérienne.

Limites de ce système

Comme rien n’est jamais gratuit, il faut comprendre qu’une cuve enterrée nécessite un investissement bien plus important qu’un simple collecteur d’eau de pluie.

Comptez au grand minimum 3000 € pour une telle installation, et les tarifs peuvent aller jusqu’à près de 10 000 € !

Cela s’explique, car c’est un chantier beaucoup plus difficile à mettre en place, et qui exigera généralement le recours à une entreprise spécialisée. Par ailleurs, la pose peut s’étaler sur plusieurs jours.

Comparez les tarifs des pros du récupérateur d'eau de pluie >>

Peut-on utiliser l’eau de pluie dans la maison ?

Vous aurez compris que le choix d’un système de récupération des eaux pluviales dépend avant tout de vos besoins et de votre budget :

  • Le collecteur : est recommandé pour un usage limité (entretien quotidien du jardin).
  • La cuve enterrée : peut couvrir des besoins plus vastes (grands terrains ou usage en intérieur).

Mais il faut garder en tête qu’un système classique ne permet pas l’utilisation de l’eau pluviale dans la maison. Pour que vous puissiez utiliser l'eau pluviale dans votre maison, il est indispensable :

  • D’équiper la cuve d’une pompe électrique,
  • De créer un réseau d’eau secondaire, qui alimente des robinets intérieurs,
  • D’équiper vos appareils (toilettes et machine à laver uniquement) d’un système de connexion particulier.

Si vous souhaitez utiliser l’eau de pluie pour faire vos lessives ou tirer la chasse, il faudra donc investir d’autant plus. Pour cela, il est recommandé de confier l’installation à un professionnel de la récupération des eaux.

En contrepartie de ces efforts supplémentaires, vous limiterez considérablement votre consommation d’eau potable. Les lessives représentent en effet jusqu’à 15 % de votre consommation d’eau, et les WC jusqu’à 35 % !

À savoir : l’eau de pluie n’est pas potable. Il n’est donc pas envisageable d’utiliser l’eau pluviale comme eau de consommation (ce n’est pas autorisé en France). Ce n’est pas si grave, car l’eau de consommation représente moins de 3 % de l’utilisation en eau d’un foyer.

Récupération des eaux pluviales : pour quel type de toit ?

Pour conclure, rappelons que toutes les toitures ne sont pas idéales pour la collecte des eaux de pluie. Ainsi, avant d’investir dans un récupérateur d’eau de pluie, veillez à ce que l’investissement puisse être rentabilisé par votre récolte d’eau.

  • Les toits plats en gravier : recueillent moins de 60 % des eaux de pluie.
  • Les toits plats en bitume : peuvent recueillir plus de 70 % des eaux de pluie.
  • Les toits inclinés en tuiles : recueillent plus de 75 % des eaux de pluie.
  • Les toits inclinés en bitume : recueillent plus de 80 % des eaux de pluie ?
  • Les toitures végétalisées : permettent de recueillir moins de 20 % des eaux pluviales.

Ces données sont avant tout intéressantes si vous souhaitez installer une cuve enterrée. La faible contenance d’une cuve aérienne, et son prix accessible, justifie sa pose sur la plupart des toitures, mis à part peut être les toits végétaux, qui absorbent l’eau.

Demandez des devis gratuits pour un récupérateur des eaux de pluie