Calorifugeage : l'isolation de vos équipements

Le calorifugeage est un procédé d’isolation qui permet de préserver la chaleur véhiculée par les conduits et la tuyauterie de nos systèmes de chauffage et d’eau chaude. En effet, le contact des tuyaux avec l’air génère inévitablement une perte calorifique de l’ordre de 20%, nécessitant une dépense énergétique supplémentaire. Si l’isolation des murs et l’isolation du toit améliorent le confort, l’isolation des tuyaux permet surtout de diminuer la consommation énergétique du chauffage de 25%. Le principe du calorifugeage, c’est notre dossier du jour.

Recevez des devis pour l'isolation de votre chauffage >>

Les installations nécessitant un calorifugeage

Le calorifugeage est la pratique d'isoler sa tuyauterie, de manière à limiter la déperdition énergétique.

Ce procédé d'isolation thermique vise différentes installations de la maison :

  • Est principalement visé le réseau de distribution, c’est-à-dire les conduits et tuyaux qui acheminent l’eau chaude et le chauffage.
  • Mais il peut également s’avérer nécessaire de protéger les installations proprement dites, telles que le ballon d’eau chaude ou le chauffage central.
  • Outre les conduits, le calorifugeage est aussi nécessaire pour les vannes.

Dans tous les cas, le calorifugeage s’impose dès que l’installation ou ses conduits passent par une pièce froide et non chauffée.

En effet, si un tuyau d'eau chaude non isolée passe par un garage ou une cave, l'énergie de chauffage sera en partie perdu dans cette pièce non chauffée, ce qui va entraîner une hausse de votre consommation en chauffage.

D’autre part, un calorifugeage est nécessaire lorsque la distance entre la source et l’arrivée est importante.

Remarque : encore peu connu, le calorifugeage s’applique également aux installations de froid, pour préserver le froid mais également pour limiter le phénomène de condensation.

Les solutions de calorifugeage des conduits

Le procédé de calorifugeage diffère en fonction de l’installation en présence : de la bande isolante pour les tuyaux, des manchons pour les raccords et des coquilles amovibles pour les vannes.

La bande isolante, première solution de calorifugeage

L’isolant consiste en un rouleau adhésif, qui va servir à envelopper la tuyauterie. Son avantage est qu’il peut être mis en œuvre sans grande difficulté et s’applique comme un adhésif.

C’est la solution calorifuge la plus simple lorsque les conduits sont difficiles d’accès. Par contre, son efficacité reste faible par rapport aux autres solutions.

Conseil : pour obtenir une bonne isolation, faites le plus de tours possibles avec le ruban adhésif.

Les manchons rigides, la solution de calorifugeage préconisée

Le manchon est un isolant préfabriqué de forme cylindrique pour s’adapter à la tuyauterie en général. Il est réalisé à partir de mousse, soit de polyéthylène, soit d’élastomère, soit de laines minérales.

Le pouvoir isolant varie en fonction du matériau, mais varie surtout en fonction de son épaisseur. À coller, à glissière, à adhésif ou à crans, les manchons sont munis d’une fermeture longitudinale.

Info : la règlementation PEB impose pour les matériaux calorifuges une conductivité thermique comprise entre 0,035 et 0,045 W/m.K pour les conduits et accessoires de chauffage.

Les coquilles amovibles spéciales vannes

Pour les vannes destinées à être utilisées fréquemment, le calorifugeage est réalisé avec des coquilles amovibles afin de garder les vannes à portée de main.

Ces boitiers sont disponibles auprès des revendeurs de circulateurs et de vannes.

A noter : la robinetterie pour l’eau chaude sanitaire n’a pas à être calorifugée.

Le calorifugeage des ballons d’eau chaude

Même si le cumulus de votre eau chaude prévoit déjà une isolation interne, un calorifugeage est souvent nécessaire lorsque la cuve est installée en extérieur ou dans le garage.

Des experts vous envoient leurs tarifs pour l'isolation de votre chauffage >>

Dans ces cas, il existe plusieurs options pour isoler le ballon d’eau chaude.

  • La bande isolante est réalisée selon le même procédé que pour le calorifugeage des conduits et tuyaux puisque la bande est enroulée autour du ballon pour le préserver du froid.
  • Il existe également des kits spéciaux destinés aux ballons d’eau chaude sous forme de housse isolante, beaucoup plus esthétiques.
  • Une dernière alternative consiste enfin à isoler le ballon d’eau chaude dans un placard ou d’isoler la pièce dans laquelle elle est installée. Dans un garage, l’isolation de la porte de garage peut suffire.

Remarque : il n’est pas indiqué de calorifuger le fond de cuve pour préserver le bon fonctionnement du dispositif de sécurité.

Prix du calorifugeage

Le prix du calorifugeage dépend essentiellement des caractéristiques des matériaux utilisés, c’est-à-dire la conductivité thermique et l’épaisseur de l’isolant.

En moyenne, le calorifugeage va coûter entre 10 et 15 € du mètre linéaire. Certains accessoires de calorifugeage, notamment pour les vannes, peuvent coûter jusqu'à 30 euros.

Malgré tout, calorifuger la tuyauterie d'une maison coûte rarement plus d'une centaine d'euros.

C'est donc un investissement très intéressant pour limiter ses factures de chauffage, sans investir une somme folle.

Tous les devis d'artisans pour l'isolation de vos équipements