Utilisation du spa pour les femmes enceintes

Si vous êtes propriétaire d’un spa ou jaccuzi, ou si vous souhaitez bénéficier de soins thermaux, il peut être intéressant de bien se renseigner sur le spa et la grossesse. Et pour cause, un jacuzzi pour femme enceinte, s’il vous permet de vous relaxer, peut comporter certains risques. Que vous disposiez d’un spa pour particuliers ou que vous fréquentiez des établissements spécialisés, voici un point complet sur les soins thermaux pour une femme enceinte.

Demandez des devis gratuitement pour la pose d'un SPA

Spa et femme enceinte : mieux vaut faire attention !

Si vous avez craqué pour l’installation d’un spa pour particulier, ou si vous êtes une adepte des établissements de soins thermaux, il est impératif de prendre certaines précautions durant votre grossesse.

Il est tentant pour une femme enceinte de se relaxer dans un spa, dans un jacuzzi ou même un hammam, et pourtant, ces activités peuvent comporter certains risques.

Pour prendre soin de vous et de votre futur bébé, mieux vaut donc prendre toutes les précautions avant de profiter d’un spa ou d’entrer dans un jacuzzi.

Cet article résume tous les risques et vous présente les précautions à prendre pour profiter d’un spa enceinte !

À savoir : si vous avez le moindre doute sur un soin thermal ou sur le spa et la grossesse, le premier réflexe est de demander conseil à votre médecin traitant, à votre gynécologue ou à votre obstétricien.

Soins thermaux pendant la grossesse : le point

De plus en plus de particuliers optent pour le confort d’un jacuzzi ou de soins thermaux à la maison (comme nous vous l’indiquons sur cette page dédiée au coût d’un jacuzzi).

Or, ce qui est un espace de détente au quotidien peut parfois représenter certains risques lors de la grossesse. Pour vous aider à comprendre ces risques, faisons le point ensemble :

Spa et grossesse : les principaux risques

Si le spa (aussi appelé jacuzzi) est un vrai espace de repos et de détente, il ne faut pas oublier qu’un jacuzzi pour femme enceinte n’est pas toujours recommandé par les médecins, bien au contraire.

Que ce soit à la maison ou dans un établissement thermal, le spa pour femme enceinte représente quatre risques qu’il est bon de connaître :

  • Les jets massant : si on apprécie toujours le jet massant d’un spa, ce dernier ne doit pas être trop fort durant la grossesse. Chez une femme enceinte de plus de deux trimestres, un massage trop puissant du spa peut entraîner des contractions et déclencher le travail.
  • La chaleur de l’eau : un bon spa fait monter la température. Le problème ? Le jacuzzi pour femme enceinte peut entraîner la dilatation vasculaire, à l’origine d’une chute de tension. Pour une femme enceinte, dont la tension est déjà sous la normale, cela augmente le risque de malaise.
  • L’infection bactérienne : autre problème de taille pour une femme enceinte, un spa peut être le berceau de nombreuses bactéries. C’est particulièrement risqué en début de grossesse, où toute infection vaginale pourrait entraîner une fosse couche, ou dès lors que le col est ouvert.
  • Les huiles essentielles : enfin, vous n’êtes pas sans savoir que les huiles essentielles sont déconseillées pendant la grossesse. Dès lors, faites bien attention à ne pas fréquenter un établissement thermal qui utilise ce type de produits dans ses bains.

Pour ces raisons, le spa pour femme enceinte est particulièrement déconseillé en début et en fin de grossesse. Il doit être d’ailleurs banni pour toute grossesse à risque, et à éviter absolument si vous vous sentez fatiguée.

Attention : même un jacuzzi pour particuliers n’est pas à l’abri des bactéries s’il n’est pas bien entretenu ! Certes, le risque est plus grand dans un jacuzzi public, dont vous ne connaissez pas toujours la fréquentation ou les règles d’hygiène, mais il ne faut pas oublier que votre propre spa pour particuliers peut lui aussi représenter un risque.

Hammam pour femme enceinte est-ce recommandé ?

Un autre lieu particulièrement apprécié des soins thermaux est le hammam. Certains particuliers disposent d’ailleurs d’un sauna chez eux.

Dans un cas comme dans l’autre, le hammam pour femme enceinte doit également faire l’objet de certaines précautions. Notre conseil est de toujours demander l’avis de votre gynécologue avant de vous rendre dans un hammam enceinte.

Faites une demande de tarif pour l'installation d'un SPA

Comme c’est le cas avec le jacuzzi et la grossesse, le hammam entraîne une dilatation vasculaire, à l’origine d’une chute de tension. La présence de vapeur peut par ailleurs entraîner des troubles respiratoires, et donc un manque d’oxygénation du fœtus.

Pour limiter les risques et apprécier au mieux votre expérience, mieux vaut limiter vos séances de hammam à la maison ou à l’extérieur :

  • On conseille un maximum de 10 minutes au premier trimestre, à condition que vous ayez coupé la vapeur d’eau. À défaut, ne restez que 5 minutes dans un hammam avec vapeur.
  • Vous pouvez vous détendre au hammam entre 10 et 15 minutes au second trimestre, idéalement sans vapeur (pour que vous puissiez respirer au mieux !).
  • Au troisième trimestre de grossesse, le hammam n’est pas forcément conseillé. Si vous vous sentez de taille, limitez l’expérience à 10 minutes grand max, et éviter les trop grands écarts de température.

Comme tous les soins thermaux, le hammam est fortement déconseillé pour toute grossesse à risque. Si vous avez besoin de repos ou que vous avez la moindre complication, mieux vaut attendre la fin de votre grossesse avant de profiter à nouveau des bonheurs du spa !

Et si votre grossesse se passe bien et que vous souhaitez profiter du hammam, n’oubliez pas de bien vous hydrater, et allez-y accompagnée.

Important : si vous disposez d’un hammam pour particulier, attention à ne pas prendre de risques. Ne fréquentez pas votre sauna sans la présence de votre compagnon ou d’un proche avec vous. On n’est jamais trop prudent !

Quels soins de spa pendant la grossesse ?

Vous aurez compris qu’un spa enceinte n’est pas toujours conseillé. Il y a même de fortes chances pour que votre médecin vous recommande de ne pas mettre les pieds dans un jacuzzi ou dans un hammam durant votre grossesse !

Dès lors, une femme enceinte doit-elle faire une croix définitive sur les soins thermaux ? Pas forcément ! Certains établissements de soins thermaux proposent des prestations spécifiques pour les femmes enceintes.

Faisons le point ensemble :

Les massages spa pour femme enceinte

La plupart des massages traditionnels ne sont pas forcément conseillés pour les femmes enceintes.

La règle essentielle est d’éviter tout soin qui s’appuie sur l’utilisation d’huiles d’essentielles, fortement déconseillées pour une femme enceinte. Pour des raisons évidents, le masseur ne doit pas non plus toucher le ventre d’une femme enceinte.

Vous réaliserez par ailleurs que de nombreux masseurs refusent de prendre en charge une femme durant sa grossesse.

Malgré tout, de nombreux établissements sont spécialisés dans le massage pour femme enceinte. Le massage prénatal fait alors office de vrai moment de relaxation, et permet de relâcher les tensions.

À savoir : le massage doit être réalisé entre le 4ème mois et le 8ème mois. Ni avant, ni après. Comme toujours, demandez conseil à votre médecin.

La balnéothérapie pour les femmes enceintes

Si on l’ignore souvent, certains établissements spa proposent des prestations entièrement dédiées aux femmes enceintes. On parle de thalassothérapie prénatale.

La balnéothérapie pendant la grossesse permet de soulager certains maux de la grossesse (mal de dos, jambes lourdes, etc.). L’idéal est de profiter d’un tel soin durant le second trimestre, et de faire uniquement confiance à des professionnels qui travaillent exclusivement avec des femmes enceinte.

Attention : une fois de plus, cette activité est formellement déconseillée lors de toute grossesse à risque.

Spa enceinte : à quel moment de la grossesse ?

Pour conclure cet article, nous tenions à rappeler que les soins thermaux sont particulièrement déconseillés pendant le premier trimestre de la grossesse.

C’est durant les premiers mois que le fœtus est le plus exposé aux agressions, et mieux vaut donc éviter de prendre le moindre risque à cette période.

Le meilleur moment pour effectuer ces soins reste le second trimestre, période où les risques sont limités, pour vous comme pour le bébé.

Par la suite, n’oubliez pas que votre gynécologue (ou le médecin qui suit votre grossesse) est le meilleur référent pour toutes vos questions d’ordre de santé.

Lui seul peut vous indiquer s’il est prudent ou non de fréquenter un spa, ou encore vous conseiller des établissements spécialisés dans la balnéothérapie pour femme enceinte.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Vos devis gratuits pour l'installation d'un spa