Rejointer un mur en brique : la méthode

Il est important de refaire le joint d’un mur en brique lorsque celui-ci est détérioré. Et pour cause, un joint abîmé risque d’entraîner un vieillissement plus rapide de votre mur. Mais pour rénover parfaitement un mur et ses joints, mieux vaut travailler avec méthode. Cette page vous explique en détail comment rejointoyer un mur en brique de manière esthétique, durable et efficace.

Recevez des devis gratuits pour faire rejointer vos murs

L’importance du rejointoiement d’un mur

Il est très fréquent que les joints d’un mur en briques se détériorent avec le temps, sous l’effet des intempéries, des chocs ou encore des dégradations.

Or, un joint entamé peut avoir de nombreuses conséquences négatives sur le mur :

  • Pour commencer, il a un effet inesthétique et négligé (ce qui peut faire défaut si vous souhaitez vendre votre maison).
  • Il peut entraîner une infiltration d’eau dans la maison.
  • Il peut déclencher le décollement de la brique.

Il ne faut pas oublier que les joints participent à maintenir un mur en place. Pour éviter que le mur s’abîme trop rapidement, pensez donc à le rejointoyer dès que cela s’avère nécessaire.

Retarder les réparations ne fera qu'empirer l'état du mur.

Rejointer un mur en brique : matériel nécessaire

Vous occuper vous-même de refaire les joints d’un mur est une occasion de faire des économies sur les travaux. Cela nécessite cependant de réunir un matériel bien spécifique.

Pour réaliser ces travaux, vous aurez besoin de :

  • Mortier à joint,
  • Un marteau et un burin,
  • Une brosse métallique,
  • Une disqueuse électrique,
  • Une perceuse électrique avec malaxeur,
  • Un fer à joint,
  • Une truelle,
  • Un pinceau,
  • Une auge.

Pensez à porter un équipement de protection au moment des travaux, en vous équipant notamment de lunettes de protection et de gants de travail.

À savoir : si vous ne tenez pas à réaliser les travaux vous-même, n’hésitez pas à demander des devis de maçonnerie pour avoir une idée du coût d’un rejointoiement par un maçon professionnel.

Comment remettre à neuf un mur aux joints abîmés ?

Les travaux nécessaires pour changer les joints d’un mur constitué de briques dépendent directement de l’état du mur.

Si vous vous occupez des joints suffisamment tôt, vous aurez uniquement à remplacer le joint. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir à remplacer la brique.

Voici les différentes manières de réparer un mur abîmé :

  • Si la brique est en bon état : il vous suffit de retirer le joint, puis d’en appliquer un nouveau sans toucher à la brique.
  • Si la brique est descellée : il est fréquent que l’absence de joint entraîne le descellement de la brique. Il faut alors la retirer, nettoyer l’intérieur, puis remplacer la brique à l’aide d’un mortier adapté.
  • Si la brique est cassée : en cas de brique brisée, vous devez retirer les morceaux de briques et bien nettoyer l’intérieur. Il faut ensuite remplacer la brique. Pensez bien à acheter une brique dont la teinte et les dimensions sont les mêmes que celles des autres briques du mur.

À savoir : si vous devez remplacer la brique, respectez bien le temps de séchage du mortier avant de faire les joints de la nouvelle brique.

Obtenez les tarifs de professionnels de la brique près de chez vous

Comment faire le joint d’un mur en brique ?

Travailler avec méthode peut vous assurer que vos nouveaux joints seront durables et solides. Voilà pourquoi il vaut mieux bien se préparer au moment de refaire des joints muraux.

Nous avons détaillé pour vous les différentes étapes nécessaires à ce type de réparation de murs :

1. Dégarnir le joint abîmé

Avant de poser un nouveau joint, encore faut-il retirer l’ancien. Il est indispensable de bien dégarnir l’ancien joint, sans quoi votre nouveau joint ne serait pas résistant.

Cette étape nécessite le port de gants et de lunettes de protection.

Voici comment déjointoyer un joint en partie abîmé :

  1. Si le mur est endommagé, enlevez à la main toutes les parties qui se détachent. Passez un pinceau pour bien dépoussiérer et repérer les parties bancales.
  2. À l’aide d’un marteau et d’un burin, entamez légèrement le joint sur les parties les plus fragiles.
  3. Creuser sur l’ensemble des joints, sans dépasser une profondeur de plus de 3 cm.
  4. Une fois les joints dégagés, utilisez une brosse métallique pour les nettoyer et dégager les déchets et morceaux de joints.
  5. Passez un pinceau pour bien nettoyer les poussières.
  6. Mouillez la surface, de manière à faciliter l’adhérence du mortier.

Si plusieurs joints sont abîmés, vous pouvez utiliser une disqueuse pour entamer les joints plus rapidement. Attention cependant à manier ce matériel avec prudence.

2. Remplacer la brique

S’il est nécessaire de changer la brique (c’est-à-dire si elle est cassée ou abîmée), il vous faudra naturellement la retirer.

Une fois son emplacement bien nettoyé et dégagé à la brosse, humidifiez légèrement, puis appliquez une couche généreuse de mortier à la truelle. Le mortier va permettre d’asseoir la nouvelle brique et de la maintenir en place.

Il est essentiel de remplacer une brique fissurée, même si elle ne se décolle pas. Et pour cause, la fissure présente dans la brique pourrait entraîner des infiltrations d’eau.

3. Rejointoyer le mur en brique

À présent que le mur est parfaitement préparé, vous allez pouvoir appliquer les nouveaux joints. Il vous suffit pour cela d’acheter un mortier à préparer ou prêt à l’emploi. Pensez bien à vérifier que votre mortier :

  • Est conçu pour une pose extérieure (il existe des additifs conçus pour renforcer le mortier en usage extérieur).
  • Est adapté au matériau du mur.
  • A la même couleur que votre mortier actuel.

Préparer le mortier dans une auge (de préférence en extérieur, car la poudre de mortier est assez volatile), en suivant les recommandations d’utilisation du fabricant. Mélangez correctement la préparation à l’aide d’une perceuse avec malaxeur, ou d’une truelle simple (plus délicat pour éliminer les grumeaux).

Pensez à utiliser un fer à joint pour appliquer parfaitement le mortier. Commencez par travailler les joints verticaux, puis horizontaux, en remplissant totalement les joints. Appuyez fermement sur le fer à joint, de manière à bien tasser le mortier, pour obtenir un joint solide.

Retirez immédiatement le surplus à la truelle. Après avoir laissé sécher quelques minutes, passez une éponge humide pour éliminer les coulures.

À savoir : il est important d’opter pour un fer à joint adapté à la taille de vos joints. Trop grand, il serait inutile. Trop petit, vous aurez besoin de deux fois plus de temps pour réaliser les travaux.

4. Les finitions

Votre joint est enfin remplacé ! Si plusieurs joints sont abîmés, pensez à tous les remplacer en même temps pour faciliter les travaux.

L’idéal est d’éliminer les coulures du mortier quelques minutes après application, pour ne pas qu’il soit trop difficile à retirer. Si vous laissez le surplus de mortier sécher sur la brique, il risque de laisser des traces, et d’être difficile à enlever.

Une fois le joint sec, vous pouvez envisager de nettoyer le mur au grattoir, puis à l’éponge. N’utilisez pas de nettoyeur haute pression ou de produit agressif, car ils risqueraient d’abîmer les joints !

Prenez également le temps de balayer le sol en bas du mur, qui est certainement couvert de poussières et d’éclats de joints.

À savoir : si des traces de mortier persistent, on trouve des nettoyants express pour briques dans la plupart des grandes surfaces de bricolage.

Suivre cette méthode vous permet de rejointer un mur en brique de manière durable et efficace. C’est encore la meilleure solution pour assurer la longévité du mur et son étanchéité. Si vous trouvez ces travaux trop complexes, n'hésitez pas à contacter une entreprise de maçonnerie, qui sera ravie de les réaliser pour vous.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Devis 100% gratuits pour faire rejointer vos murs