Isoler un conduit de cheminée : nos réponses à vos questions !

Il est impératif de penser à l’isolation d’un conduit de cheminée au moment de construire ou de rénover sa cheminée. Isoler un conduit de cheminée participe à améliorer le tirage de la cheminée, et donc à assurer son bon fonctionnement. Dès lors, il est intéressant de se demander comment isoler un conduit de cheminée efficacement, de manière à obtenir les meilleurs résultats et à limiter le risque d’accident.

Obtenez des devis pour l'isolation de votre conduit de cheminée

Pourquoi isoler un conduit de cheminée ?

Si vous pensez à faire construire une cheminée ou encore à rénover un conduit de cheminée ancien, ayez le réflexe de bien vous renseigner sur l’isolation du conduit.

Cette donnée est en effet essentielle au bon fonctionnement d’une cheminée.

Le principe de l’isolation d’un conduit de cheminée

Le principe d’isoler un conduit de cheminée participe à conserver la chaleur à l’intérieur du conduit, et à limiter la transmission de chaleur du conduit de cheminée vers les murs.

Il existe deux manières principales pour isoler son conduit de cheminée :

  • Dans une construction neuve : il suffit d’utiliser directement un conduit de cheminée isolé. On utilise par exemple un boisseau isolé pour monter le conduit, ou encore un conduit métallique à double paroi. C’est la méthode la plus efficace.
  • Dans une rénovation : il peut être plus simple de réaliser l’isolation autour du conduit, grâce à la pose d’isolants traditionnels (comme la laine de roche) tout autour du conduit. Bien entendu, les isolants doivent parfaitement résister à la chaleur.

Si votre cheminée souffre d’un problème de tirage, il se peut que cela soit dû à une mauvaise isolation du conduit. Il sera alors bien plus économique de chercher à isoler les murs autour du conduit plutôt que de remplacer l’intégralité du conduit de cheminée !

Isoler un conduit de cheminée : quel intérêt ?

Il faut comprendre qu’améliorer l’isolation des conduits de cheminée ne permet pas d’améliorer ses performances thermiques, mais plutôt son fonctionnement.

Une bonne isolation du conduit permet d’améliorer le tirage d’une cheminée, c’est-à-dire sa capacité à évacuer les fumées. En effet, la fumée d’un foyer de cheminée est attirée par l’air froid. Si le conduit conserve la chaleur, l’air sera plus facilement expédié hors de la maison.

Il faut ainsi noter qu’une mauvaise isolation d’un conduit de cheminée peut entraîner différents désagréments :

  • Au niveau du foyer, les difficultés d’évacuation des fumées peuvent entraîner un plus grand rejet de fumées dans la maison
  • Un mauvais tirage est à l’origine d’humidité dans le conduit de cheminée. Si elle s’évacue trop lentement, la vapeur créé en effet de la condensation.
  • La condensation interne à un conduit de cheminée a tendance à former du bistre, de la suie qui s’accumule sur le conduit.
  • La présence de suie dans le conduit de cheminée augmente le risque de feu de cheminée, et vous incite à augmenter la fréquence de ramonage d’une cheminée.

Si vous souffrez de ces problèmes sur votre cheminée, il peut être utile d’améliorer l’isolation de votre conduit.

À savoir : le DTU 24.1, tout comme les fabricants de cheminées, imposent certaines règles en matière d’isolation de conduit de cheminée. Mieux vaut respecter ces règles pour avoir une construction parfaitement aux normes.

Choisir un matériau d’isolation de conduit de cheminée

Comme vu plus haut, une bonne manière d’isoler un conduit de cheminée qui souffre de problèmes de tirage est d’investir dans un isolant de qualité, qui peut permettre d’habiller le conduit de cheminée.

Le choix d’un isolant pour conduit de cheminée peut varier d’un projet à l’autre. L’essentiel est d’opter pour un matériau qui réunit les qualités suivantes :

  • Le matériau doit être ininflammable, ou à défaut être posé en suivant les distances de sécurité prévues par les normes de construction.
  • Le matériau doit vous permettre d’atteindre une température maximale de 50 °C dans les parties habitables de la maison.
  • L’isolation doit vous permettre d’atteindre une température maximale de 80 °C dans les parties non habitables de la maison.

On conseille en général d’utiliser de la laine de roche ou de la laine minérale pour isoler un conduit de cheminée, car ce sont deux isolants aux excellentes capacités thermiques, mais aussi qui affichent une bonne résistance au feu.

Pour obtenir l’isolation souhaitée et respecter les normes, mieux vaut prévoir une vaste épaisseur d’isolant (il faut compter au grand minimum 50 mm).

Des artisans vous transmettent leurs tarifs pour l'isolation d'un conduit de cheminée

Comment isoler un conduit de cheminée ?

Votre cheminée a des problèmes de tirage, ou vous vous apprêtez à construire une cheminée ? Dans un cas comme dans l’autre, vous avez tout intérêt à bien vous renseigner pour savoir comment isoler le conduit d’une cheminée.

Nous faisons le point avec vous :

L’isolation d’un conduit de cheminée neuf

Il est idéal de travailler l’isolation d’un conduit de cheminée en neuf. En effet, intégrer l’isolation du conduit dès la construction d’une cheminée reste le meilleur moyen d’assurer le bon tirage de votre cheminée.

Dans ce cadre, la meilleure solution est d’utiliser un conduit de cheminée isolé, de type conduit métallique à double paroi. Le conduit contient alors une couche de laine de roche, qui permet de conserver la chaleur et d’assurer un bon tirage.

On respecte systématiquement une distance de sécurité de 8 cm entre la paroi extérieure du conduit et tout matériau combustible (comme le bois de charpente).

Si vous vous posez des questions sur la pose d’une cheminée neuve et d’un conduit isolé, la vidéo suivante vous explique chaque étape de ces travaux :

Notre conseil, pour une cheminée parfaitement posée, est de passer par un artisan professionnel. De cette manière, vous êtes sûr de profiter d’un conduit de cheminée isolé selon les normes.

N’hésitez pas à consulter ce dossier si vous souhaitez en savoir plus sur le coût de pose d’une cheminée. Notre site peut également vous permettre de recevoir jusqu’à cinq devis d’installateurs de cheminée de manière gratuite.

À savoir : au moment d’isoler un conduit de cheminée métallique, il ne faut jamais oublier d’aménager une ventilation basse et haute, qui permet d’éviter de créer un effet « piège à calories ».

Isoler un conduit de cheminée en brique lors d’une rénovation

En rénovation, isoler un conduit de cheminée peut s’avérer plus complexe.

Une bonne manière d’isoler un conduit de cheminée est tout simplement de poser des plaques isolantes tout autour du conduit. Attention cependant, certaines règles sont à respecter :

  • Utilisez uniquement un isolant résistant au feu.
  • Laisser toujours 8 cm d’écart au minimum entre la paroi extérieure du conduit et tout matériau combustible.
  • Il est impératif d’isoler la totalité du conduit, et pas uniquement les parties les plus simples d’accès.

Une solution peut être d’habiller le contour du conduit avec des parois, dans lesquelles vous pourrez poser l’isolant, et éventuellement aménager une isolation.

Si vous avez affaire à une cheminée en très mauvais état, la solution peut être de démonter la cheminée (technique détaillée ici) et de remplacer le conduit par un conduit à double paroi.

Dans tous les cas, il reste vivement conseillé de confier vos travaux à un artisan. Seul un spécialiste de la rénovation de cheminée peut vous garantir un travail parfait et en respect avec les normes… mais aussi des assurances en cas d’accident !

Si vous souhaitez être rapidement mis en contact avec plusieurs spécialistes de votre ville, n’hésitez pas à demander dès à présent un devis de rénovation de cheminée gratuit, grâce à notre site.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Vos devis gratuits pour l'isolation d'un conduit de cheminée