Construire un abris de jardin en dur : béton et parpaing

Réaliser la construction d’un abri de jardin en dur vous permet de bénéficier d’un cabanon de jardin solide et durable. Mais il est impensable de réaliser de tels travaux sans disposer de solides connaissances en maçonnerie. Avant de construire un abri de jardin en parpaing, vous avez tout intérêt à bien vous renseigner sur les différentes étapes d’une telle réalisation. Travaux Avenue vous en dit plus !

Demandez des devis pour un abri de jardin en dur

Les avantages et limites de l’abri de jardin en dur

Avant de construire votre cabane de jardin, il est bon de vous demander si le parpaing est la bonne solution.

Comme vous vous en doutez, un abri de jardin en béton est forcément d’une solidité à toute épreuve… mais il n’a pas que des avantages par rapport au traditionnel abri de jardin en bois.

Avant de commencer les travaux, listons ensemble les avantages et défauts des abris de jardin en dur :

Pourquoi bâtir une cabane de jardin en parpaing ?

Il est évident que la construction d’un abri de jardin maçonné a certains avantages :

  • Vous bénéficiez d’une construction solide et durable.
  • Contrairement à une cabane de jardin en bois, le béton ne nécessite pas d’entretien régulier.
  • Il est plus facile d’assortir la façade d’un abri de jardin à celle de votre maison si le cabanon a été conçu en parpaings.
  • Une cabane de jardin maçonnée peut permettre de préparer une meilleure isolation, notamment si vous souhaitez aménager l’abri de jardin en atelier ou en bureau.

À savoir : contrairement à ce que l’on pourrait penser, construire un abri de jardin en parpaing ne demande pas plus ou moins de formalités que de construire un chalet en bois. Plus que les matériaux, ce sont les dimensions de la construction qui déterminent si un abri de jardin nécessite un permis de construire ou non.

Les limites des abris de jardin maçonnés

En revanche, n’oubliez pas de noter que les abris maçonnés pour jardin ont certains défauts, qu’il est bon de souligner :

  • En premier lieu, un abri de jardin en dur est nettement plus coûteux qu’un abri en bois. Selon les matériaux et la menuiserie, vous pourriez vous retrouver avec une construction jusqu’à cinq fois plus chère.
  • La construction d’un abri de jardin maçonné est par ailleurs nettement plus complexe. Si vous n’avez aucune expérience en maçonnerie, mieux vaut confier cette tâche à des maçons professionnels.
  • Enfin, notez que construire un abri de jardin en parpaing exige beaucoup de temps et d’implication. Il est évident que le cabanon de jardin en béton sera plus long à construire qu’avec un chantier sec.

Quel matériel pour fabriquer un abri de jardin en béton ?

Si vous vous sentez de taille à réaliser vous-même ces travaux, notez que vous allez devoir rassembler un large matériel de maçonnerie.

La construction d’un abri de jardin nécessite autant d’équipement que la réalisation d’un mur ou d’une extension de maison. Vous aurez en effet besoin de :

  • Piquets et cordeau,
  • Pelle,
  • Dame,
  • Maillet en caoutchouc,
  • Parpaings,
  • Équerre de maçon,
  • Mortier pour ciment,
  • Bétonnière,
  • Truelle,
  • Meuleuse d’angle,
  • Meuleuse électrique,
  • Linteaux,
  • Poutres et charpente,
  • Couverture de toit,
  • Niveau à bulle.

Notre conseil : avant de lancer les travaux, pourquoi ne pas découvrir les tarifs des constructeurs d’abris de jardin ? Demander un devis pour abri de jardin vous fera peut être réaliser que les tarifs des maçons ne sont pas si élevés que vous le pensiez.

Devis 100% gratuits pour la construction d'un abri en parpaing

Comment construire un abri de jardin en parpaing ?

Vous vous en doutez sûrement, construire un abri de jardin en dur exige beaucoup de temps et d’implication. Si vous cherchez à construire une cabane de jardin rapidement, tournez-vous vers un kit pour abri de jardin en bois.

Et pour cause, une construction en parpaings va nécessiter de passer par toutes les étapes suivantes :

1. La réalisation des plans

En premier lieu, vous allez devoir préparer les plans de votre cabanon de jardin maçonné. Il est indispensable de conceptualiser la cabane de jardin en détail, de manière à déterminer :

  • Sa surface totale,
  • Sa forme,
  • Les matériaux utilisés (parpaings, isolants, toiture, etc.),
  • Les menuiseries (porte et fenêtres),
  • Le budget global à prévoir.

Dans l’extrême majorité des cas, un abri de jardin maçonné va nécessiter une déclaration préalable de travaux, voire un permis de construire (selon ses dimensions). Il faudra donc absolument que votre abri de jardin respecte les règles locales d’urbanisme imposées par votre mairie.

Si vous souhaitez raccorder l’abri de jardin à l’électricité ou y installer un chauffage, il est important de prendre cela en compte dès la conception des plans.

À savoir : si vous souhaitez un abri de jardin de grande dimension (plus de 20 m²), il peut être conseillé de faire appel à un architecte pour sa réalisation.

2. La préparation des fondations

Une fois que votre projet est bien défini, et que vous avez obtenu l’autorisation de la mairie, la première étape va être de préparer le sol.

Comme n’importe quelle construction maçonnée, un abri de jardin s’appuie sur de solides fondations. Pour les concevoir, vous allez devoir suivre les étapes suivantes :

  1. À l’aide de piquets et de ficelle, déterminez la future position de l’abri de jardin.
  2. Creusez les fondations à la pelle sur 50 à 60 centimètres de profondeur, ou louez une mini pelle si le terrain est difficile ou l’abri particulièrement vaste.
  3. Préparez la fouille en disposant un lit de gravier de 5 centimètres, à tasser à la dame.
  4. Posez le ferraillage et le coffrage, et coulez les fondations.

Il est impératif de travailler par temps sec, et de bien laisser sécher les fondations. Si nécessaire, ayez le réflexe de protéger la fouille contre les intempéries, par exemple à l’aide d’une bâche tendue. Laissez sécher au minimum une semaine avant de réaliser la suite des travaux.

Si vous vous posez des questions sur l’épaisseur d’une dalle de béton, ce complément d’information pourrait vous être utile.

3. La pose des parpaings

Une fois les fondations sèches, vous allez pouvoir monter votre abri de jardin en parpaing. Une fois de plus, il est important de travailler avec méthode :

  1. Fixez un cordeau bien droit pour faciliter la pose de vos parpaings.
  2. Étalez une généreuse couche de mortier sur votre semelle de fondation, puis posez le premier parpaing. Vérifiez son niveau, puis enfoncez-le dans le mortier à l’aide d’un maillet en caoutchouc.
  3. Posez les parpaings suivants en laissant un centimètre d’écartement pour le joint.
  4. Une fois la rangée finie, comblez les joints.
  5. Montez ensuite les murs en alternant les joints, pour assurer la solidité de l’ensemble.
  6. En extrémité de mur, vous pourriez avoir besoin de couper un parpaing. Utilisez alors la meuleuse d’angle.

N’hésitez pas à vous rendre en bas de cette page, pour découvrir un tutoriel vidéo complet qui vous explique en détail comment monter un mur en parpaing.

Important : pensez à aménager et à coffrer des linteaux pour préparer la pose des portes ou menuiseries de votre futur abri de jardin.

4. La réalisation de la toiture

Une fois la structure de votre abri de jardin en dur construite, vous allez devoir vous occuper de la charpente, puis de la toiture.

Une fois encore, cela exige un grand savoir-faire, puisque vous allez devoir réaliser l’ensemble des étapes suivantes :

  1. Posez les pannes (poutres de bois qui constituent le support de la charpente) dans le bâti de l’abri, après avoir creusé des entailles dans les parpaings pour les y installer.
  2. Au niveau des murs, posez des chevrons pour verrouiller les pannes, et coffrez-les dans le mur à l’aide de béton.
  3. Une fois la structure sèche (après quelques jours), fixez les chevrons le long des pannes, de manière à compléter la charpente.
  4. Votre charpente est réalisée : vous pouvez poser un écran de sous-toiture, puis fixer la couverture de toit que vous aurez choisie.

Si nécessaire, n’hésitez pas à poser de l’isolant sous toiture, comme vous pouvez d’ailleurs le faire au niveau des murs, si vous fixez des cloisons intérieures.

5. Les finitions

Votre abri de jardin est pratiquement terminé. Il reste cependant à vous occuper des dernières finitions pour qu’il soit parfaitement utilisable :

  • Fixez les menuiseries (portes et fenêtres),
  • Appliquez un enduit mural ou des parements extérieurs, de manière à décorer et protéger le mur,
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez également peindre l’intérieur, cloisonner si nécessaire, voire poser un revêtement de sol si vous souhaitez aménager l’abri de jardin.

Il ne reste plus qu’à entreposer vos affaires dans l’abri, ou à l’utiliser comme bon vous semble !

Monter un mur en parpaing : la méthode vidéo

Difficile de construire un abri de jardin en parpaing lorsqu’on ne sait pas monter un mur de parpaing. Dans cette vidéo claire et détaillée, retrouvez toutes les étapes indispensables à la réalisation d’un mur en parpaings :

Vous aurez compris que les travaux de maçonnerie nécessitent un véritable savoir-faire. Si vous ne vous sentez pas capable de monter vous-même votre abri de jardin en parpaings, mieux vaut confier la tâche à une entreprise de maçonnerie. À défaut, préférez vous tourner vers un abri de jardin en bois, plus simple à construire.

Besoin d’autres conseils pour vos aménagements extérieurs ? Découvrez ce tutoriel qui vous explique en détail comment construire un barbecue en pierre.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Devis gratuits et sans engagement pour un abri de jardin en béton