Une cuve enterrée pour la récupération des eaux de pluie

Une cuve à eau enterrée est un vaste réservoir qui vous permet de collecter et d’utiliser les eaux de pluie. Il s’agit d’un dispositif écologique, puisqu’il vous permet de limiter votre consommation en eau annuelle grâce aux eaux pluviales. Néanmoins, mieux vaut se renseigner sur le principe et le prix d’un récupérateur d’eau de pluie enterré avant d’investir dans une telle installation.

Obtenez des devis gratuitement pour l'installation d'un récupérateur

Le principe de la cuve de récupération des eaux de pluie

Récupérer les eaux de pluie est une technique d’utilisation des énergies renouvelables qui vous permet de limiter votre consommation en eau. C’est donc un réflexe aussi bien économique qu’écologique.

Il existe aujourd’hui deux types de systèmes pour récupérer les eaux pluviales :

  • Les cuves à eau hors sol : des cuves plus ou moins imposantes, posées directement sur votre terrain, et sous la gouttière.
  • Les récupérateurs d’eau de pluie enterrés : de vastes cuves dissimulées dans votre terrain, et qui peuvent recueillir une large quantité d’eau.

Pour avoir une vision plus vaste des solutions de récupération d’eau pluviale qui vous sont proposées, n’hésitez pas à consulter ce dossier consacré au sujet.

Sur cette page, nous nous intéresserons uniquement aux cuves à eau enterrées.

Faut-il opter pour un récupérateur d’eau de pluie enterré ?

Si vous désirez récupérer les eaux de pluie pour votre usage personnel, il est important de vous poser les bonnes questions :

  • Quelle quantité d’eau pluviale souhaitez-vous récupérer ?
  • Quel est votre budget de récupération des eaux de pluie?
  • Quels sont les aménagements que vous êtes prêt à réaliser ?
  • Quels usages souhaitez-vous faire des eaux pluviales ?

De manière globale, un récupérateur d’eau de pluie enterré est plus performant est plus complet qu’une cuve hors-sol. Néanmoins, il est aussi plus coûteux.

Avant d’opter pour un tel système, vous avez donc tout intérêt à vous renseigner sur ses avantages et sur ses inconvénients :

Les avantages de la cuve à eau enterrée

Une cuve de récupération d’eau de pluie dissimulée dans le sol a des avantages non négligeables par rapport à une cuve à eau hors sol :

  • Il s’agit d’un dispositif discret, puisque la cuve est cachée à l’intérieur du sol. De cette manière, vous ne gâchez pas l’esthétique de votre jardin.
  • Une cuve de récupération des eaux pluviales permet de récupérer une grande quantité d’eau : en général entre 1500 et 10000 litres, selon les récupérateurs, voire plus dans le cas de récupérateurs d'eau en béton. C'est donc une solution idéale dans les régions pluvieuses.
  • Contrairement à la plupart des cuves à eau extérieures, un récupérateur d’eau enterré est généralement connecté à votre circuit d’eau principal. Il vous permet donc d’alimenter votre machine à laver ou vos sanitaires (WC, voire douches), et de faire de plus grandes économies d’eau.
  • Comme toute autre cuve de récupération d’eau, les modèles enterrés vous permettent également d’utiliser l’eau collectée pour l’entretien du jardin ou encore pour laver votre voiture.

La cuve enterrée est donc clairement le système de récupération des eaux de pluie le plus efficace et le plus discret. Si vous souhaitez diminuer considérablement vos factures d’eau, c’est le choix vers lequel vous tourner absolument.

À titre indicatif, une cuve à eau enterrée peut diminuer votre consommation en eau par trois dans la maison. L’économie est moindre avec une cuve à eau hors sol, car ces dernières ne vous permettent pas d’alimenter votre circuit d’eau principal.

À savoir : quel que soit le système choisi, la récupération des eaux de pluie ne permet pas d’obtenir de l’eau potable et ne vous permet donc pas d'être autonome en eau.

Les limites des récupérateurs d’eau de pluie enterrés

Malgré tout, gardons en tête que les cuves enterrées ont tout de même certains défauts. Si vos besoins en eau sont limités, cette solution ne sera pas forcément adaptée. Voici les limites de ce système :

  • La pose d’une cuve de récupération d’eau enterrée nécessite un terrassement et de lourds travaux d’aménagement. Il est vivement conseillé de confier l'installation à un expert.
  • La récupération des eaux pluviales à usage sanitaire est parfois plus de 100 fois plus chère qu’une récupération simple dans une cuve hors sol !
  • Les cuves enterrées sont rarement adaptées à des jardins de petite surface.
  • Contrairement à la cuve à eau extérieure, une cuve enterrée exige un certain entretien, et nécessite le recours à des spécialistes de la récupération des eaux.
  • Pour une récupération optimale de l’eau de pluie, il est essentiel que votre toiture ait une pente supérieure à 15 %.

Si votre budget est limité et que vous souhaitez simplement récupérer de l’eau pour arroser vos plantes, le mieux est d’investir dans un réservoir à eau extérieur, qu’il vous sera généralement possible de poser vous même.

La pose d’une cuve à eau enterrée

Si vous souhaitez installer un réservoir d’eau de pluie enterré, il est vivement conseillé de demander un devis de récupération des eaux à un spécialiste de votre région.

Et pour cause, l’installation d’un tel procédé implique de grandes contraintes techniques. Voici les différentes étapes de pose d’un récupérateur d’eau enterré :

1. La fouille

En premier lieu, il est indispensable de creuser votre terrain pour accueillir la cuve. La profondeur de la fouille dépend des dimensions de la cuve, qui dépendent elles-mêmes de vos besoins en eau.

Il est essentiel d’utiliser une pelleteuse pour préparer le trou d’une citerne enterrée. Les dimensions de la fouille seront les suivantes :

  • Prévoyez un mètre, en plus de la largeur de la citerne, pour déterminer la largeur de la fouille.
  • La hauteur de la fouille dépend directement de la hauteur de la citerne, puisque la citerne doit dépasser en partie. Il est essentiel que la cuve reste hors gel durant l’hiver.
  • Avant de creuser, reportez les dimensions au sol à l’aide d’un cordeau de traçage.
  • Le fond de fouille doit être ratissé et dénué de débris, puis couvert d’un lit de sable d’une dizaine de centimètres d’épaisseur.

Notez qu’une cuve à eau enterrée ne supporte pas le passage de véhicules motorisés. Il est essentiel que la cuve soit placée à distance suffisance de toute voie carrossable.

Notre conseil : il est conseillé d’analyser la pluviométrie de votre région, ainsi que votre utilisation annuelle d’eau, pour déterminer au mieux vos besoins. Installer une cuve à eau trop grande va augmenter inutilement votre budget.

2. La mise en place de la cuve enterrée

Un récupérateur d’eau enterré peut peser plusieurs centaines de kilos, même à vide. Il est donc essentiel d’utiliser une grue pour l’installer sur votre terrain.

La pose doit être effectuée délicatement, en respectant toutes les précautions de sécurité.

Le recours à un grutier ou à un spécialiste de la récupération d’eau vous assurera une mise en place réussie.

3. Le remblaiement

Une fois la cuve correctement positionnée, il convient de combler le trou à l’aide d’un matériau drainant.

Le remblaiement doit être réalisé de la manière suivante :

  • Dans le cas d’une cuve souple, il est essentiel de remplir la cuve d'eau jusqu’au tiers, pour éviter que le matériau de remblaiement ne la compacte. Consultez la notice de la cuve pour plus d’informations à ce sujet.
  • Utilisez de préférence du gravier, ou tout autre matériau indiqué par le constructeur de la cuve.
  • Commencez par remblayer le premier tiers de la cuve, et vérifiez son ajustement avant de continuer. Remblayez le matériau à chaque tiers couvert, pour éviter que la cuve ne bouge.
  • Prenez soin de laisser apparents le trop-plein et les orifices d’arrivée d’eau.

Avant le remblayage total, il est essentiel de prévoir le raccordement et la mise en service de la cuve (voir parties suivantes).

Des professionnels vous envoient leurs tarifs pour une installation

4. Le raccordement de la cuve enterrée

Contrairement à une cuve hors sol, très simple à installer, la cuve enterrée nécessite des raccordements assez complexes.

Pour un fonctionnement optimal, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • Une canalisation doit relier la gouttière de votre toiture à l’orifice d’arrivée d’eau.
  • La pente de la canalisation doit être de 1 centimètre par mètre, de manière à faciliter l’écoulement des eaux pluviales.
  • La canalisation doit être dissimulée dans une tranchée qui respecte la bonne inclinaison.
  • Le trop-plein doit également être relié à une canalisation, qui permet d’évacuer les eaux en excédent si la cuve déborde. La canalisation doit donner sur le réseau de collecte des eaux, ou encore sur un système d’épandage.
  • La canalisation du trop-plein doit également respecter l’inclinaison de 1 cm/m.

Pour des raisons évidentes, il est préférable de poser votre cuve d’eau enterrée à proximité de la gouttière.

5. Les finitions

En dernier lieu, la mise en fonctionnement d’un récupérateur d’eau de pluie nécessite d’autres spécificités :

  • La pose d’un ou plusieurs filtres permet d’empêcher l’apparition de débris ou déchets dans la cuve. Chaque modèle de cuve peut disposer d’un système de filtrage propre.
  • Si vous souhaitez raccorder la cuve à votre réseau d’eau principal, vous devez l’équiper d’une pompe électrique et creuser une tranchée pour raccorder la cuve à votre maison. Il est indispensable d’aménager un réseau d’eau secondaire, indépendant du circuit d’eau potable de la maison.

Gardez en tête qu’une cuve à eau enterrée nécessite un entretien fréquent, notamment pour assurer la bonne filtration des eaux.

Vous aurez compris que la pose d’un tel système est complexe. Pour l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterré, tout comme pour son entretien, il est vivement conseillé de contacter des professionnels proches de chez vous.

À savoir : notre site peut vous permettre de recevoir gratuitement jusqu’à cinq devis de pose d’une cuve à eau enterrée, le tout sans engagement.

Prix d’une cuve pour récupération d’eau de pluie

Pour conclure, il nous paraît intéressant de revenir rapidement sur le coût d’un tel procédé de récupération de l’eau. En moyenne, un récupérateur d’eau de pluie enterré va coûter entre 500 et 3000 euros hors pose.

Notre conseil ? Calculez toujours votre budget en intégrant la pose, car les travaux de terrassement peuvent représenter plusieurs milliers d’euros.

Pose comprise, il faut prévoir entre 4000 et 6000 euros pour l’achat et l’installation d’une cuve à eau enterrée. Pour de tels tarifs, vous bénéficiez d’une cuve pratique et fonctionnelle, reliée au réseau d’eau de votre maison.

S’il s’agit effectivement d’une somme, n’oubliez pas que tous les travaux d’énergie renouvelable sont des investissements à moyen et long terme. N’hésitez pas à estimer vos futures économies en eau pour déterminer la rentabilité de votre installation.

Devis 100% gratuits et sans engagement pour la pose d'un récupérateur d'eau de pluie