Energie renouvelable

La consommation électrique d’une pompe à chaleur : guide complet

par | 2 février 2022

Une pompe à chaleur produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. L’exploitation de calories dans l’air, l’eau ou le sol lui permet produire de la chaleur pour le chauffage et/ou la production d’eau chaude sanitaire au sein d’un circuit fermé. Les différents composants de ce circuit fonctionnent à l’électricité. Une PAC utilise alors de l’énergie gratuite et inépuisable et de l’énergie électrique pour fonctionner. Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ? Cet article vous dit tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Demandez gratuitement des devis de pose de pompe à chaleur

Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

La consommation électrique d’une pompe à chaleur est de 35 à 51 kWh/m²/an selon les estimations. Elle varie en fonction de plusieurs paramètres, notamment du type de PAC. Pour rappel, il existe 3 grandes familles de pompes à chaleur : les PAC aérothermiques, les PAC géothermiques et les PAC aquathermiques.

Consommation électrique d’une pompe à chaleur aérothermique

Une pompe à chaleur aérothermique exploite l’énergie calorifique dans l’air extérieur afin de produire de la chaleur et la diffuser dans une maison grâce à des émetteurs de chaleur comme un radiateur, un ventilo-convecteur ou un plancher chauffant. Il existe 2 sortes de PAC aérothermiques :

  • La pompe à chaleur air-air : elle capte des calories dans l’air et diffuse directement de l’air chauffé dans la maison grâce à son unité ou ses unités intérieures. Ce type de PAC est souvent réversible. Il est capable de chauffer l’intérieur en hiver et le rafraîchir en été.
  • La pompe à chaleur air-eau : elle récupère des calories dans l’air extérieur, puis diffuse la chaleur produite dans l’eau du circuit de chauffage central de la maison. Ce type de PAC est apprécié pour son bon rapport qualité/prix.

La consommation électrique d’une pompe à chaleur aérothermique est estimée à 51 kWh/m²/an en moyenne. Elle dépend surtout du type de PAC et de la température extérieure. De manière générale, les PAC air/air consomment plus d’électricité que les PAC air/eau. Sensibles aux variations de température, les pompes à chaleur aérothermiques consomment plus d’énergie pendant les journées froides afin de produire de la chaleur. La consommation électrique d’une pompe à chaleur air/air ou air/eau dans une maison de 100 m² sera alors de 5100 kWh environ sur une année.

Obtenez plus de précision sur la consommation d’une pompe à chaleur air/air ou air/eau.

Consommation électrique d’une pompe à chaleur géothermique

Une pompe à chaleur géothermique récupère des calories dans le sol afin de produire de la chaleur, puis la diffuse à l’aide de ventilo-convecteurs ou via le circuit de chauffage central de la maison. Elle ne requiert généralement pas de chauffage d’appoint pour fonctionner. Ce type de PAC peut remplacer la chaudière. Sa performance ne dépend pas de la météo, ce qui lui permet d’offrir un rendement plus élevé. Retrouvez davantage d’informations sur le fonctionnement de la géothermie.

La consommation électrique d’une pompe à chaleur géothermique s’élève à 35 kWh/m²/an en moyenne. Elle varie surtout en fonction du type de PAC : PAC sol/air ou PAC sol/eau. Les pompes à chaleur géothermique sont effectivement moins énergivores que les PAC aérothermiques.

Consommation électrique d’une pompe à chaleur aquathermique

Une pompe à chaleur aquathermique puise de l’énergie dans l’eau d’une nappe phréatique du sol, d’une rivière, d’un lac ou d’un point d’eau situé près du logement. Il s’agit d’une PAC eau/eau. Elle diffuse la chaleur produite via le circuit de chauffage central du logement ou grâce à des ventilo-convecteurs.

La consommation électrique d’une pompe à chaleur aquathermique ou eau/eau se situe aux alentours de 35 kWh/m²/an. Elle se rapproche de celle des pompes à chaleur géothermiques. La consommation électrique d’une PAC aquathermique ou géothermique dans une maison de 100 m² s’élève alors dans les environs de 3 500 kWh par an.

Tableau récapitulatif de la consommation électrique d’une pompe à chaleur

Type de pompe à chaleur Consommation électrique de la pompe à chaleur
Pompe à chaleur aérothermique +/- 51 kWh/m²/an
Pompe à chaleur géothermique +/- 35 kWh/m²/an
Pompe à chaleur aquathermique +/- 35 kWh/m²/an

À noter qu’il s’agit de simples estimations et que chiffres peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs.

Plusieurs devis gratuits de pose de pompe à chaleur

De quoi dépend la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

La consommation électrique d’une pompe à chaleur peut varier d’un foyer à un autre. En effet, elle dépend de plusieurs facteurs, dont :

    • Le type de pompe à chaleur : PAC air-air, PAC air-eau, PAC sol-eau, PAC sol-air ou PAC eau-eau. Les PAC géothermiques et aquathermiques consomment moins d’énergie.
    • La pompe à chaleur installée : les caractéristiques techniques (rendement, puissance…), le modèle, la qualité et la marque de la PAC. Les PAC réversibles consomment souvent plus d’énergie électrique.
    • Le COP de la pompe à chaleur : le Coefficient de Performance permet d’estimer la performance, le rendement et la consommation électrique de la pompe à chaleur. Cette indice se présence sous forme de chiffre. Pour une pompe à chaleur, le COP est généralement de 3 à 7 selon la PAC. En règle générale, plus le coefficient de performance est élevé, moins la pompe à chaleur consomme d’électricité pour produire de la chaleur.
    • Le dimensionnement de la pompe à chaleur : une pompe à la chaleur bien dimensionnée consomme moins d’électricité qu’une PAC surdimensionnée ou sous-dimensionnée. Il est alors important de penser au dimensionnement de la pompe à chaleur avant son installation pour maîtriser la consommation électrique de la PAC.
    • L’émetteur de chaleur utilisé pour diffuser la chaleur : radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur…
    • Les besoins en chauffage du logement : les besoins en chauffage vont dépendre du nombre de personne habitant dans la maison et de leur habitude de consommation. Ils varient également en fonction du nombre de pièces à chauffer. Plus les besoins en chauffage sont importants, plus la PAC consommera d’énergie électrique.
    • L’isolation de la maison à chauffer : les besoins en chauffage sont réduits dans une maison bien isolée. La pompe à chaleur fonctionnera ainsi moins longtemps, ce qui permet de limiter sa consommation électrique.
    • L’emplacement géographique de la maison : les besoins en chauffage dans les zones climatiques froides sont plus importants. La pompe à chaleur fonctionnera alors plus longtemps pour atteindre la température de chauffe utilisée en hiver. Ce critère s’applique surtout pour les pompes à chaleur aérothermiques dans la mesure où leur performance et leur consommation électrique dépendent de la température extérieure.

Recevez des devis gratuits de pose de pompe à chaleur

Comment se calcule la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

Le calcul de la consommation électrique d’une pompe à chaleur peut se faire en se basant sur le COP de l’appareil. Le coefficient de performance est un indice montrant le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée par la PAC. Une pompe à chaleur avec un COP produit 4 kWh pour chaque kWh d’électricité consommée.

À noter que la COP permet d’obtenir une estimation globale. La consommation électrique réelle de la pompe à chaleur se calcule en fonction de la puissance de l’appareil et du nombre d’heures d’utilisation de l’équipement.

Vous connaissez maintenant la consommation électrique d’une PAC. Si vous voulez estimer le budget nécessaire pour la pose de cet équipement, demandez vos devis d’installation de pompe à chaleur sur TravauxAvenue et obtenez jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement.

Demander des devis des travaux d'exterieur
trouver des chantiers