L’entretien et les contrats pour votre pompe à chaleur

Bien entretenir sa pompe à chaleur est essentiel pour assurer son bon fonctionnement et sa durabilité. Heureusement, la plupart des modèles de PAC nécessitent un entretien minimal. Vous vous renseignez sur l’entretien d’une pompe à chaleur ? Cette page résume en détail les différentes précautions à prendre pour assurer la longévité de votre matériel.

Faites faire des devis gratuits pour l'entretien de votre PAC

Importance de l’entretien d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleurs (ou PAC) sont des systèmes de chauffage et/ou de climatisation économiques et durables. Elles sont très utiles pour chauffer l’eau ou l’air d’un logement.

Comme tous les équipements de la maison, les PAC nécessitent d’être régulièrement contrôlées et entretenues. Et pour cause, un contrôle régulier d’une pompe à chaleur permet :

  • D’assurer le bon fonctionnement de l’unité,
  • De limiter les risques de panne ou de fuites,
  • D’augmenter la durée de vie de l’installation.

Quand on connait les tarifs d’installation des pompes à chaleur, qui peuvent représenter plus de 10 000 €, on comprend l’importance d’assurer leur bon fonctionnement et leur entretien.

Par ailleurs, l’entretien annuel d’une PAC est obligatoire dès que cette dernière contient plus de 2 kg de fluides frigorigènes, ou si elle a une puissance supérieure à 12 kW.

La visite d'entretien annuelle permet alors au propriétaire de disposer d'un certificat, qui lui évitera de payer une amende en cas de contrôle.

À savoir : l’entretien de l’appareil est d’autant plus important pour une ancienne PAC. Et pour cause, certains systèmes anciens fonctionnent avec des fluides frigorigènes qui s’avèrent nocifs en cas de fuite de la pompe. Heureusement, ce n’est plus le cas des appareils récents.

Comment entretenir sa PAC ?

En règle générale, l’entretien d’une pompe à chaleur est entièrement confié à un professionnel.

Il faut comprendre que ce type d’appareil peut être assez difficile à diagnostiquer, et nécessiter un point de vue technique. Par ailleurs, seul un certificat délivré par un spécialiste des pompes à chaleur permet d'attester du bon entretien de l'appareil.

Il existe malgré tout quelques réflexes à avoir pour assurer l’entretien régulier de sa machine.

L’entretien d’une pompe à chaleur air-eau (ou air-air)

Les pompes à chaleur aérothermiques sont les plus simples à entretenir. Il est important de vérifier régulièrement leur fonctionnement et de les nettoyer si nécessaire.

Cela passe par différents gestes :

  • Nettoyer régulièrement l’unité extérieure, en vérifiant qu’elle n’est pas encombrée de feuilles ou d’autres déchets apportés par le vent.
  • Dans le cas d’une PAC air-air, nettoyez régulièrement les bouches d’aération intérieures, pour assurer la qualité de l’air. Nettoyez le filtre à air de l’unité intérieure au moins une fois par mois (en le dépoussiérant dans un premier temps, puis en le nettoyant à l’eau savonneuse).
  • Pour l’entretien d’une pompe à chaleur air eau, vérifiez qu’il y a suffisamment d’eau dans le circuit de chauffage central. Sans quoi, la pompe hydraulique risque de s’arrêter. Le fluide caloporteur du circuit de chauffage doit être changé tous les 5 ans environ, par un professionnel.

Au moment de l’installation de la PAC aérothermique, demandez conseil à votre installateur au sujet de son entretien régulier. Pour avoir l’esprit tranquille, le mieux est d’adhérer à un contrat d’entretien pour pompe à chaleur.

À savoir : si vous décidez d’arrêter votre pompe à chaleur aérothermique pendant une semaine ou plus, veillez à couvrir l’unité extérieure. Cela évite qu’elle finisse encombrée par les feuilles ou les branchages.

L’entretien d’une PAC géothermique

L’entretien des pompes à chaleur géothermiques peut être un peu plus délicat. Voilà pourquoi il est vivement conseillé de le confier à un chauffagiste professionnel.

Comme pour l’entretien des pompes à chaleur air-eau, ce système va nécessiter de rester toujours à une pression suffisante. En cas de fuite ou d’absence d’eau dans le système, la pompe risque de s’arrêter.

Faut-il souscrire à un contrat d’entretien d’une pompe à chaleur ?

La plupart des installateurs de pompe à chaleur proposent également des services d’entretien. Il est finalement assez logique de s’adresser à son installateur pour assurer la maintenance régulière de son appareil.

Le contrat d’entretien annuel d’une PAC est une prestation qui va vous accorder différents services :

  • Le contrôle annuel de la PAC et de ses performances,
  • La vérification du circuit du fluide frigorifique,
  • Le nettoyage des équipements et le remplacement des filtres,
  • La réparation de la PAC en cas de dysfonctionnement ou de panne.

Comme évoqué plus haut, un contrôle annuel est obligatoire pour toute pompe à chaleur disposant de plus de 2 kg de fluides frigorigènes (c’est à dire d’une puissance supérieure à 12 kW). Si c’est le cas de votre équipement, vous avez tout intérêt à adhérer à un tel contrat.

Dans le cas contraire, l’entretien annuel d’un tel système n’est pas forcément nécessaire. Faire contrôler votre PAC tous les 2 ou 3 ans peut être suffisant, et peut aussi vous permettre de diminuer son coût d’entretien.

Gardez en tête que le contrat de maintenance d’une PAC n'est pas obligatoire. C’est le contrôle annuel de l’appareil qui est obligatoire. Rien ne vous oblige à lier un contrat avec un réparateur, et vous pouvez tout à fait faire intervenir chaque année un nouveau spécialiste si vous le souhaitez.

À savoir : il est important de comprendre que le contrôle annuel d’une pompe à chaleur permet de vérifier que cette dernière fonctionne encore à plein régime. Parfois, une baisse d’efficacité de la PAC n'est pas perceptible par le propriétaire. Résultat : l’appareil consomme plus, ce qui peut baisser sa rentabilité à moyen ou long terme.

Des professionnels de la pompe à chaleur vous donnent leurs tarifs

Le coût d’entretien d’une pompe à chaleur

Concernant les tarifs d’entretien des PAC, tout dépend de la société à qui vous confiez cette tâche. On considère qu’un contrat d’entretien de pompe à chaleur coûte entre 150 et 300 € par an en moyenne.

Pour une pompe à chaleur aérothermique, vous devriez pouvoir trouver des contrats sous la barre des 200 euros.

Quoi qu’il en soit, pensez toujours à comparer plusieurs devis d’entretien de pompes à chaleur. C’est encore le meilleur moyen de profiter d'un prix acceptable.

Choisir son contrat d’entretien pour PAC

Si vous envisagez d’adhérer à un contrat de maintenance pour PAC, il est important de sélectionner votre prestataire avec soin.

Plutôt que de confier instantanément ce service à votre installateur, préférez comparer les devis d’entretien de pompes à chaleur. Voici les différentes caractéristiques à examiner pour être certain de faire le bon choix :

  • Le prix : fuyez tout contrat dont le montant annuel est supérieur à 300 euros. Un tel prix d’entretien de PAC risque de nuire à la rentabilité de votre installation.
  • Les services compris : vérifiez les différents services compris dans le contrat. Privilégiez un service qui prend en charge les réparations et les nouvelles pièces en cas de panne du matériel.
  • L’engagement : limitez au maximum vos engagements auprès d’un professionnel. Évitez ainsi les contrats qui vous lient à une entreprise sur plus de 5 années.

Quel que soit le spécialiste choisi, évitez de payer le contrat d’entretien sur plusieurs années. Mieux vaut effectuer un paiement par an, au moment de l’intervention. Payer sur plusieurs années vous expose à un risque, dans le cas où l’entreprise serait liquidée.

L’inspection obligatoire des pompes à chaleur

Pour terminer sur ce sujet, rappelons les législations relatives à l’entretien des systèmes de climatisation et de pompes à chaleur réversibles.

Il est important de noter que toutes les pompes à chaleurs ayant une puissance frigorifique supérieure à 12 kW doivent subir une inspection obligatoire tous les 5 ans au minimum.

Cette inspection doit être à l’initiative du propriétaire et effectuée par un expert certifié indépendant, détenteur de la norme NF ISO/CEI 17 024.

La toute première inspection d’une pompe à chaleur neuve doit être faite pour la première fois :

  • Dans les 3 ans suivant l’installation pour une PAC dont la puissance est supérieure à 12 kW.
  • Dans les 2 ans suivant l’installation pour une PAC dont la puissance est supérieure à 100 kW.

Cette inspection se fait parallèlement à l'entretien annuel du système.

Vous en savez désormais plus sur les obligations d’entretien des systèmes de pompe à chaleur.

Pour être mis en contact avec des entreprises de maintenance de PAC, n’hésitez pas à demander dès à présent plusieurs devis gratuits ! Cela vous permettra d’estimer facilement les tarifs d’entretien annuel d’une pompe à chaleur à proximité de chez vous.

Des devis 100% gratuits pour l'entretien de votre pompe à chaleur