La consommation électrique des PAC air/air ou air/eau

Il est intéressant de se renseigner sur la consommation électrique d’une pompe à chaleur. Et pour cause, si ce dispositif permet de réduire considérablement vos factures d’énergie, il nécessite un investissement certain. Dès lors, connaître la consommation annuelle d’une pompe à chaleur et bien se renseigner sur cette méthode de chauffage est essentiel pour vérifier si elle convient, ou non, à vos besoins.

Recevez des devis pour l'installation d'une Pompe à chaleur

Rappel sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Avant d’évoquer la consommation d’une pompe à chaleur, il nous paraît utile de rappeler en quoi consiste ce dispositif.

Il faut savoir qu’une pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage qui capte la chaleur naturelle du sol ou de l’air pour réchauffer votre intérieur.

Fonctionnant à l’aide d’électricité, une pompe à chaleur permet de générer plus d’énergie qu’elle en consomme. On considère ainsi qu’elle peut générer l’équivalent de 3 à 4 kWh de chaleur par kWh consommé.

Ce dispositif écologique peut donc aider à faire des économies d’énergie à long terme, même s’il suffit rarement à réchauffer seul une maison.

En revanche le prix d’une pompe à chaleur sol/sol ou de tout autre PAC peut dépasser la dizaine de milliers d’euros. Dès lors, mieux vaut bien anticiper la consommation d’un tel appareil, pour être sûr de son investissement.

Pompe à chaleur et consommation : nos estimations

En théorie, la pose d’une PAC est une manière efficace de baisser ses factures de chauffage. Et pour cause, une pompe à chaleur de qualité parvient à disposer d’un rendement supérieur à 100 %, et est donc plus économe qu’un système de chauffage classique.

Il faut noter que les pompes à chaleur s’appuient sur la géothermie (voir la définition ici) ou l’aérothermie pour générer de la chaleur. Elles fonctionnent donc en partie à l’électricité, et en partie grâce à des énergies renouvelables.

En principe, et dans les conditions idéales, une pompe à chaleur peut permettre d’économiser jusqu’à 60 % sur votre facture de chauffage annuelle.

D’un point de vue de la consommation, on considère qu’une PAC posée dans les conditions idéales va consommer entre 4 et 12 euros du m² chauffé par an. Cela donne donc une consommation estimée :

  • Entre 320 et 960 euros par an pour une maison de 80 m².
  • Entre 400 et 1200 euros par an pour une maison de 100 m².
  • Entre 600 et 1800 euros par an pour une maison de 150 m².
  • Entre 800 et 2400 euros par an pour une maison de 200 m².

Cependant, ces chiffres concernent uniquement un projet de pompe à chaleur parfaitement réfléchi, et préparé grâce à une étude thermique.

Dans la pratique, ce chiffre idéal n’est pas toujours atteint. Pire encore, il arrive que la consommation d’une pompe à chaleur soit supérieure à celle d’une chaudière classique.

On comprend dès lors qu’il faut faire très attention au moment de choisir son modèle de PAC…

Comment connaître la consommation annuelle d’une pompe à chaleur ?

Au moment de parler de pompe à chaleur et de consommation, il convient de comprendre que la consommation électrique d’une pompe à chaleur dépend de multiples critères.

Ainsi, si la pose d’un tel appareil peut être rentabilisée en quelques années, il arrive qu’elle ne le soit jamais dans certains projets ! Étudions le sujet plus en détail :

De quoi dépend la consommation d’une pompe à chaleur ?

Parler de la consommation d’une PAC air-eau ou de tout autre modèle est tout simplement impossible lorsqu’on ne dispose d’aucune information précise sur le chantier.

Et pour cause, il faut comprendre que la consommation électrique de votre pompe à chaleur dépend de très nombreuses choses :

  • La taille du logement,
  • La puissance de la PAC,
  • Le réglage de la PAC,
  • Le modèle de PAC (air-air, air-eau, sol-sol, etc.),
  • L’isolation du logement,
  • Votre région (et ses conditions climatiques).

Une PAC, quel que soit son modèle, sera rentable si elle est bien choisie (c’est-à-dire si sa puissance est adaptée à vos besoins), et posée dans une maison correctement isolée. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas.

Pourquoi la PAC peut-elle ne pas être rentable ?

On trouve parfois des propriétaires très mécontents de la consommation annuelle de leur PAC, parfois plus élevée que celle de leur ancien chauffage.

Il faut comprendre qu’une pompe à chaleur n’est pas aussi efficace qu’une chaudière classique ou que des radiateurs électriques. Lorsque la consommation d’une PAC est bien trop élevée, cela s’explique souvent pour différents facteurs :

  • Si la puissance de la PAC est trop faible par rapport au volume de la maison, il est possible qu’elle surconsomme pour atteindre les températures souhaitées, ce qui augmente considérablement sa consommation.
  • Si votre maison est mal isolée, la PAC aura d’autant plus de mal à la réchauffer. Elle risque alors de consommer encore plus d’énergie qu’un chauffage au gaz ou qu’un chauffage électrique.
  • Si vous êtes situé dans une région très froide, la consommation d’une PAC air-eau ou air-air risque d’être nettement plus élevée que dans une région tempérée ou chaude. D’où l’intérêt d’opter pour un autre modèle de PAC.
  • Dans certains cas, c’est tout simplement la pompe à chaleur elle-même qui est mal conçue. Mieux vaut donc acheter un modèle de PAC chez une marque connue, comme Daikin, Hitachi, Mitshubishi ou encore Ajitech, plutôt qu’une pompe à chaleur pas chère, d’un constructeur peu réputé.

Pour éviter ce type de mésaventure, mieux vaut bien choisir son installateur de pompe à chaleur, de manière à être certain qu’on vous propose un modèle de PAC adapté à votre logement et à ses spécificités.

À savoir : en terme de rénovation énergétique, il est nettement plus rentable d’améliorer l’isolation de la maison (à condition bien sûr que votre maison souffre d’une mauvaise isolation), plutôt que de poser un chauffage plus économique.

Demandez le coût d'installation d'une PAC chez vous

L’importance d’une étude thermique

Il faut bien comprendre qu’il est très difficile d’anticiper la consommation électrique d’une PAC. La pire erreur à faire serait d’avoir une entière confiance dans votre installateur de pompe à chaleur.

Et pour cause, il est évident qu’un fabricant de PAC ou qu’un installateur vont vous inciter à faire poser une telle méthode de chauffage en avançant des consommations basses. Un tel chantier représente souvent plus de 10 000 euros, et s’avère donc très intéressant pour tout installateur ou fournisseur de pompe à chaleur.

En toute logique, seul un expert en rénovation énergétique indépendant peut vous conseiller de manière objective sur le choix d’une méthode de consommation énergétique.

Notre conseil avant de faire poser une PAC est de faire réaliser un audit thermique par un spécialiste indépendant. Une telle étude peut vous aider à :

  • Vérifier que l’isolation de la maison est suffisante pour la pose d’une pompe à chaleur,
  • Calculer la puissance optimale pour votre pompe à chaleur,
  • Déterminer le meilleur modèle de pompe à chaleur à installer,
  • Vous conseiller la méthode de chauffage la plus optimale,
  • Recevoir des conseils sur la meilleure manière de baisser votre consommation d’énergie annuelle.

L’idéal est d’avoir recours à un spécialiste thermique réputé, mais aussi et surtout indépendant (c’est-à-dire qui ne vous propose pas la pose d’une pompe à chaleur ou de tout autre dispositif suite à son bilan thermique).

À savoir : il faut prévoir aux alentours de 500 euros pour faire réaliser un bilan thermique. C’est une somme, certes, mais qui reste finalement assez raisonnable en comparaison avec le prix de pose d’une pompe à chaleur.

Exemples de consommation annuelle d’une PAC

À présent que vous en savez plus sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur et sur ce qui peut influencer sa consommation, voici quelques exemples de prix de consommation d’une pompe à chaleur à l’année.

Nous avons listé pour vous les prix réels de consommation, tels que relevés par différents propriétaires d’un logement équipé d’une pompe à chaleur :

  • Un propriétaire d’une maison de 130 m² mentionne une consommation annuelle de 540 euros dans une maison parfaitement isolée du sud de la France.
  • Une propriétaire d’une maison de 100 m² mentionne une consommation annuelle de 420 euros pour sa PAC air-air posée à proximité de Tours.
  • Un habitant du Vaucluse signale une consommation annuelle de 700 euros suite à la pose d’une PAC air-air dans son logement de 128 m².
  • Une propriétaire vivant en Haute-Savoie fait part d’une facture annuelle de 890 euros de chauffage grâce à sa PAC sol-eau, dans une maison de 220 m².
  • Un résident de Lorraine affiche une consommation de chauffage annuelle de 780 euros pour sa maison de 200 m², grâce à une PAC air-eau.

Gardez bien en tête que ce sont ici des exemples de consommation de pompe à chaleur très précis, et qu’ils ne doivent pas être considérés comme la norme absolue.

La consommation de votre pompe à chaleur dépendra, nous l’avons vu, de sa puissance, de la surface à chauffer ou encore de sa marque… Impossible pour vous d’être sûr d’atteindre des consommations annuelles aussi basses, à moins que vous ne disposiez d’un bilan thermique complet de votre logement.

Vous savez désormais tout sur la consommation annuelle d’une PAC. Ne reste plus qu’à demander un devis pour bilan thermique ou pour pose d’une pompe à chaleur si vous souhaitez aller plus loin.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le coût d’une pompe à chaleur, notre site vous donne toutes les informations à ce sujet.

Travaux Avenue vous permet également de recevoir des devis de pose de pompe à chaleur gratuits et sans engagement, si vous souhaitez connaître les tarifs des installateurs de PAC dans votre région. N’hésitez pas à en profiter !

Devis gratuits et sans engagement pour l'installation d'une pompe à chaleur