Les aides et crédits d'impôt pour l'installation d'une éolienne chez vous

Les éoliennes domestiques permettent à un particulier de générer sa propre énergie grâce au vent. Ce matériel est donc une excellente opportunité pour profiter des énergies renouvelables. Cependant, l’installation d’une éolienne reste coûteuse. Il est donc intéressant de se renseigner sur les aides financières pour la pose d’une éolienne. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Devis gratuits pour l'installation d'une Eolienne >>

Pourquoi faire installer une éolienne domestique ?

Si tout le monde a déjà vu des éoliennes, ne serait-ce que le long des autoroutes de France, on oublie parfois qu’il est tout à fait possible d’installer une éolienne chez soi.

Pour peu que votre terrain soit propice au vent, la pose d’une éolienne sur mât vous permet de générer votre propre énergie, et ce tout au long de l’année. Résultat : vous faites de grandes économies d’énergie, et ce chaque année.

Naturellement, recevoir des aides et des subventions pour installer votre éolienne vous permettra de la rentabiliser plus rapidement.

À savoir : avant d’entamer ce type de travaux, il est vivement recommandé de faire effectuer une étude de faisabilité pour éolienne par un expert indépendant. Ce dernier peut mesurer l’exposition de votre terrain au vent, et vérifier que votre projet sera rentable.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’installation d’une éolienne)

Crédit d’impôt pour une éolienne

Le crédit d’impôt développement durable (CIDD) est une aide financière lancée par le gouvernement pour inciter les propriétaires et locataires à effectuer des travaux de rénovation qui entrent dans le cadre du développement durable.

La pose d’une éolienne pour particulier est justement concernée par ce type de travaux.

Quel est le montant du crédit d’impôt pour une éolienne ?

Le crédit d’impôt peut représenter jusqu’à :

  • 30 % des frais d’achat de l’éolienne : si cette dernière est installée seule.
  • 25 % des frais d’achat de l’éolienne : si l’éolienne est installée dans le cadre d’un bouquet de travaux (avec deux types de travaux éligibles au CIDD, ou plus).

Le montant de ce crédit d’impôt ne concerne que l’achat du matériel, et non pas la main d’œuvre. Il est par ailleurs plafonné à :

  • 8000 € : pour une personne seule
  • 16 000 € et plus : pour un couple. En plus des 16 000 €, ajoutez 400 € de plafond supplémentaire par personne à charge. Les majorations sont divisées par deux si les enfants vivent en résidence alternée.

Qui peut bénéficier du crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt peut être perçu aussi bien par un locataire que par un propriétaire. Naturellement, le locataire ne peut pas faire installer d’éolienne pour particulier sans l’accord du propriétaire.

Le crédit d’impôt va concerner les logements suivants :

  • La résidence principale : du chef d’ouvrage, qu’il soit propriétaire ou locataire.
  • Le logement en location : s’il s’agit du logement principal du locataire.

Les propriétaires bailleurs ne peuvent pas profiter de ce crédit d’impôt.

À savoir : vous pouvez recevoir le crédit d’impôt, même si vous ne payez pas d’impôt ou que votre impôt est inférieur au crédit. Auquel cas, le crédit d’impôt sera payé par chèque ou par virement.

Les conditions d’obtention

Pour pouvoir percevoir le crédit d’impôt, différentes conditions sont nécessaires :

  • La fourniture et la pose de l’éolienne doivent être pratiquées par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Dans un logement neuf, c’est le constructeur qui doit prendre en charge la pose.
  • Le particulier doit recevoir une facture établie par l’entreprise de pose, ou à défaut un justificatif ou une attestation.
  • L’éolienne installée doit respecter les normes françaises et européennes.
  • L’éolienne doit être utilisée pour alimenter la résidence principale du locataire ou du propriétaire.

Le crédit d’impôt ne s’applique que sur le montant TTC du matériel, et non pas sur la pose. Les frais de main-d’œuvre ne seront donc pas compris. Malgré cela, la pose doit obligatoirement être effectuée par un professionnel.

Important : avant de faire poser votre éolienne domestique, vérifiez que le professionnel à qui vous faites confiance vous permettra de recevoir le crédit d’impôt. Il doit pour cela être certifié RGE.

Comment profiter du crédit d’impôt ?

Pour bénéficier du crédit d’impôt, vous devez remplir la ligne correspondante lors de votre déclaration d’impôt annuelle.

Pour être reçu, vous devez joindre à la déclaration votre justificatif (facture ou attestation de l’installateur de l’éolienne).

Pour être valable, le justificatif doit comporter :

  • L’adresse des travaux,
  • La nature des travaux,
  • Le montant des travaux,
  • Le détail du matériel installé.

Si l’éolienne est posée dans un logement neuf, le constructeur doit vous fournir une seconde attestation. Pensez bien à demander ces justificatifs au moment de la réalisation des travaux.

Important : il est impossible de bénéficier du crédit d’impôt si vous avez acheté vous-même le matériel ou encore si vous l’avez installé. La pose et la fourniture doivent être entièrement gérées par un professionnel certifié RGE.

Comparez les prix des professionnels de l'éolienne domestique >>

Les aides financières pour l’installation d’une éolienne

Si le crédit d’impôt reste l’aide au financement la plus importante quand vous souhaitez faire poser votre éolienne, d’autres aides peuvent éventuellement vous permettre d’alléger la facture :

La TVA à taux réduit

En règle générale, une TVA à 10 % va s’appliquer sur les travaux de pose d’une éolienne. Cette TVA concerne aussi bien la fourniture du matériel que la main d’œuvre.

Si votre logement a plus de deux ans, vous pouvez cependant bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5 %. Pour cela, la pose et la fourniture doivent être effectuées par la même entreprise.

Cette TVA réduite vous permet donc de faire 4,5 % d’économies sur votre budget total au moment de la pose.

Les subventions

D’autres aides financières peuvent vous être données lors de vos travaux. Cependant, ces aides ne sont pas systématiques. Veillez donc à bien vous renseigner avant la réalisation des travaux pour être certain que vous pourrez en bénéficier.

Les subventions les plus courantes sont les suivantes :

  • Les subventions territoriales : renseignez-vous auprès de votre mairie pour savoir si votre conseil régional peut vous aider à financer ce projet.
  • Les aides de l’ADEME : l’Agence de l’Environnement de la Maîtrise de l’Énergie peut vous renseigner sur les éventuelles subventions que vous pourriez recevoir pour une installation de petit éolien. Elle peut également vous aider à obtenir un écoprêt à taux zéro pour vos travaux de rénovation.
  • Les aides de l’ANAH : l’Agence Nationale de l’Habitat peut également vous donner des aides financières pour votre projet d’éolienne. Pour cela, vous devez être propriétaire d’un logement de plus de 15 ans, qui doit rester votre résidence principale au moins 9 ans après les travaux.

De nombreuses aides financières sont soumises à condition, ou réservées aux foyers à faibles revenus. Il est donc indispensable de bien se renseigner sur les conditions d’obtention des aides, auprès des différents organismes présentés ici (collectivités, ADEME et ANAH).

Les aides pour les zones non reliées au réseau

Il reste enfin une dernière aide financière de l’ADEME réservée aux logements qui ne sont pas reliés au réseau électrique. Cette aide concerne les résidences principales ou secondaires, mais aussi les locaux professionnels.

Elle peut s’élever :

  • À 95 % du montant des dépenses : si le bâtiment est en zone rurale.
  • À 70 % du montant des dépenses : si le bâtiment est en zone urbaine.

Cependant, cette aide n’est valable que si le montant des travaux est inférieur à celui d’un raccordement au réseau.

Demandez des devis gratuits pour la pose d'une éolienne chez vous