Faire construire sa maison bioclimatique

Avec l’essor des énergies renouvelables et des constructions écologiques, la réalisation d’une maison bioclimatique est plus d’actualité que jamais. En effet, la conception bioclimatique vous permet de bénéficier d’une maison naturellement isolée et chauffée. Mais cela ne tient pas du hasard ! Mieux vaut bien s’informer sur l’architecture bioclimatique si on cherche à construire une maison passive et écologique. Cette page vous explique tout !

Demandez gratuitement des devis pour la conception d'une maison bioclimatique

Maison bioclimatique : définition

La maison bioclimatique est à la fois une maison passive, et respectueuse de l’environnement.

De manière résumée, la maison bioclimatique est une habitation conçue pour s’intégrer parfaitement dans le climat où elle est construite, et qui utilise des matériaux de construction locaux et écologiques.

Mais si cette définition est simple, nous allons voir que la conception bioclimatique est assez complexe !

Les principes de l’architecture bioclimatique

Il faut savoir que la conception bioclimatique est un choix de construction de maison écologique et responsable, qui vous permet de disposer d’une maison économe en énergie, et dont l’impact sur l’environnement est extrêmement limité.

Une construction est dite bioclimatique lorsqu’elle respecte l’ensemble des critères suivants :

  • L’isolation de la maison doit être conçue pour limiter au maximum les déperditions énergétiques (et conserver la chaleur en hiver ou la fraîcheur en été).
  • L’implantation du logement doit être réfléchie de manière à limiter l’exposition aux vents froids ou aux intempéries (et leur impact sur la température intérieure du logement).
  • L’orientation de la maison doit être optimisée pour profiter au maximum de la chaleur du soleil en hiver (pour limiter les besoins de chauffage).
  • Les matériaux de construction d’une maison bioclimatique doivent être locaux et naturels, pour limiter l’impact de la maison sur l’environnement.

Ce mode de construction est finalement assez évident, puisque c’est exactement ainsi qu’étaient construites les maisons anciennes (faute de capacité à déplacer les matériaux sur des centaines de kilomètres, comme nous le faisons trop facilement aujourd’hui).

Il faut bien comprendre que l’architecture bioclimatique dépend directement du lieu d’implantation de la maison. Un logement bioclimatique conçu à Nice sera bien différent d’une maison bioclimatique réalisée à Paris, ou à Lille.

À savoir : l’utilisation de matériaux de construction locaux est essentielle pour une maison bioclimatique. Si les matériaux ne sont pas locaux et naturels, on parlera simplement de maison « climatique », voire de maison passive.

Les avantages d’une conception bioclimatique

Il faut comprendre que les étapes de construction d’une maison seront plus délicates si vous souhaitez faire construire en bioclimatique, et que cela s’en ressentira à la fois sur le plan de la maison, mais aussi sur son coût dans certains cas.

En revanche, la conception bioclimatique vous permet de bénéficier de nombreux avantages :

  • En premier lieu, vous avez la certitude de construire une maison respectueuse de l’environnement, ce qui est essentiel.
  • L’utilisation de matériaux naturels vous permet de profiter d’une maison parfaitement saine et écologique.
  • Faire construire bioclimatique vous permet de limiter les dépenses en énergie de la maison (chauffage, climatisation, etc.) et donc de faire des économies à long terme.
  • C’est enfin une assurance de bien-être lorsque vous vous trouvez dans la maison, notamment grâce à un taux d’humidité idéal, des températures agréables ou encore un environnement sain et reposant.

Vous l’aurez compris, l’architecture bioclimatique est aussi une affaire de convictions et de mode de vie, qui touchera quiconque cherche à limiter son impact sur l’environnement.

Les caractéristiques de la maison bioclimatique

Nous l’avons vu, la conception d’une habitation bioclimatique va forcément dépendre de votre région, mais aussi du terrain choisi (dans de nombreux cas, le choix du terrain en lui-même est déjà primordial lors de la construction d’un logement bioclimatique).

De manière générale, réaliser une maison bioclimatique va de pair avec les précautions suivantes :

1) Des matériaux locaux et naturels

En premier lieu, le caractère bioclimatique de votre chantier sera défini par les matériaux choisis.

Vous utiliserez nécessairement des matériaux locaux, naturels, et dont la production ou l’exploitation n’ont pas un impact négatif sur la nature. Le choix des matériaux est une étape délicate, puisqu’elle concerne l’ensemble des éléments de la maison :

  • La pierre, les briques ou le bois utilisés pour la façade et la maçonnerie,
  • Les revêtements de sol,
  • Les revêtements muraux,
  • Les peintures,
  • Les isolants, etc.

Bien entendu, le mieux est l’ennemi du bien. Cette recherche de matériaux de construction locaux aura forcément certaines limites, et il sera peut être nécessaire de trouver certains matériaux à une certaine distance de la maison (on privilégiera quoi qu’il en soit les matériaux conçus en France, pour limiter l’impact négatif du transport).

Des professionnels chiffrent votre projet de construction bioclimatique

2) Une isolation optimale

Autre point essentiel, une maison bioclimatique est une maison dont l’isolation est optimale. Une fois encore, cette précaution doit être réfléchie avant même le début des travaux :

  • Il faut absolument réfléchir à l’orientation et à la position de la maison. On évitera notamment une position trop exposée aux intempéries, ou trop isolée du soleil.
  • Il faut privilégier une façade épaisse, idéalement en pierre (la pierre stocke la chaleur, contrairement au bois). Dans le cas d’une maison à ossature bois, on prendra soin d’isoler la façade par l’extérieur.
  • Il faut utiliser des isolants naturels de qualité (comme le chanvre), et isoler en particulier la toiture et les murs.
  • Il faut utiliser des menuiseries (fenêtres et baies vitrées) de qualité, et exploiter l’orientation de la maison pour qu’elle puisse se chauffer naturellement.

L’enjeu est bien entendu de limiter au maximum les déperditions d’énergie.

À savoir : idéalement, une maison bioclimatique sera orientée Sud. On préférera une maison haute côté Sud, et basse côté Nord.

3) L’utilisation des énergies renouvelables

Un autre point de la conception bioclimatique peut se faire dans l’exploitation des énergies renouvelables. Une maison bioclimatique est aussi une maison passive, c'est-à-dire une maison qui produit autant (voire plus) d’énergie qu’elle en consomme.

Cela peut être permis grâce à des procédés d’exploitation des énergies renouvelables :

  • Panneaux photovoltaïques,
  • Pompe à chaleur géothermique,
  • Puits canadien,
  • Citerne de récupération des eaux de pluie,
  • Eolienne pour particuliers, etc.

Le choix et la disposition de ces procédés dépendra forcément de l’implantation de la maison, d’où la nécessité d’une architecture bioclimatique parfaitement en accord avec le terrain et sa disposition.

Notre guide des énergies renouvelables, disponible ici, peut vous en apprendre plus sur chacune de ces installations.

4) Des installations respectueuses de l’environnement

Enfin, un dernier point caractéristique de la conception bioclimatique reste le recours à des installations écologiques et économes en énergie :

  • Chauffage au bois,
  • Chauffage géothermique ou thermodynamique,
  • Equipements hydro économes,
  • Toilettes sèches,
  • Système de recyclage et de tri des déchets, etc.

Encore une fois, cela s’accorde avant tout avec une philosophie de vie. En parallèle de votre maison bioclimatique, rien ne vous empêche de disposer d’un potager, pour produire une partie de votre nourriture, limiter vos déchets et trouver intérêt à un compost, par exemple.

Le prix des maisons bioclimatiques

Il est assez délicat de parler du prix de construction d’une maison bioclimatique. Et pour cause, comme c’est souvent le cas avec le prix de construction d’une maison avec terrain (voir ici), le budget va dépendre de multiples éléments :

  • Plans de la maison,
  • Surface totale de la maison,
  • Constructeur de maison bioclimatique choisi,
  • Matériaux utilisés,
  • Installations nécessaires, etc.

Le coût d’une maison bioclimatique peut aussi bien s’approcher des 1000 euros du m² que des 3000 euros du m². Si vous cherchez à limiter au maximum votre implication dans le projet, prévoyez en moyenne 2400 à 3000 euros du m² pour une telle construction.

Le prix d’une maison bioclimatique peut cependant baisser drastiquement si vous prenez en charge certains travaux, et si vous vous impliquez au maximum dans le choix des prestataires.

Pour recevoir dès à présent et gratuitement des devis de constructeur de maison bioclimatique, n’hésitez pas à remplir le formulaire situé en bas de cette page. N’hésitez d’ailleurs pas à lire nos conseils pour bien choisir votre constructeur de maison bioclimatique.

Vos commentaires
Site 100% sécurisé
Plus de 40 000 artisans
Tous vos devis gratuits
Dans toute la France
Vos données sécurisées
Lire les avis

Recevez gratuitement des devis pour la construction d'une maison bioclimatique