Faire un plafond en placo : toutes les étapes

La pose de placo au plafond est une excellente idée si vous souhaitez diminuer la hauteur d’une pièce ou encore dissimuler des câbles ou un plafond abîmé. Mais il faut savoir que faire un plafond en placo nécessite beaucoup de temps et d’implication. Besoin de quelques conseils pour réussir votre projet ? Nous vous disons tout ce qu’il faut connaître pour faire un faux plafond.

Devis gratuits pour un plafond en placo

Le principe du faux plafond en placo

Si vous envisagez de faire un faux plafond, le recours au placoplâtre est l’une des solutions les plus évidentes.

Contrairement au plafond tendu (technique présentée ici), réaliser un plafond en plâtre ne nécessite pas de techniques trop complexes, et peut tout à fait être réalisé par des particuliers.

La pose d’un faux plafond en placo se réalise grâce à une ossature métallique, tout comme la pose d’une cloison en plâtre, par exemple. Cette page vous explique en détail comment procéder.

Matériel pour faire un faux plafond

Si vous souhaitez réaliser un plafond en placo, vous allez avoir besoin de rassembler le matériel suivant :

  • Des plaques de placo (par défaut, opter pour du ba13),
  • Un mètre à mesurer,
  • Du cordeau,
  • Des fourrures pour faux plafond,
  • Des éclisses,
  • Des suspentes,
  • Une pince coupante,
  • Un tournevis électrique,
  • Un lève-plaque.

L’idéal est de disposer d’un escabeau pour faciliter les travaux.

Si vous souhaitez un faux plafond isolé (notamment recommandé pour un appartement ou une maison bruyante), vous aurez également besoin d’acheter de l’isolant en rouleaux.

Bon à savoir : pensez à choisir votre placo avec attention. Il existe des plaques de placoplâtre qui améliorent l’isolation phonique d’une pièce, ou encore du placo hydrofuge, idéal pour un faux plafond posé en salle de bain ou dans une pièce humide.

La pose d’un plafond en placo

Pour faire un plafond en placo, il est bon de bien se préparer, et de respecter certaines étapes clefs. Pour vous guider, nous avons listé pour vous chaque stade de pose de votre plafond en plâtre :

1) La préparation des travaux

En premier lieu, il est indispensable de bien préparer la pose d’un faux plafond. Voici comment vous allez procéder :

  • Prenez les mesures complètes de la pièce, de manière à calculer la quantité de matériaux nécessaire.
  • À partir de la surface totale de la pièce, déterminez le nombre de plaques de placo nécessaires, ainsi que le nombre de fourrures (ces dernières se placent tous les 60 centimètres environ) et leur longueur.
  • Pensez à vider la pièce de ses meubles (si possible), ou à défaut à bien dégager le centre de la pièce et à protéger les meubles de bâches.

Avant la pose d’un plafond en placo, vérifiez que le plafond de la pièce est sain. Il est indispensable de régler des problèmes de moisissure ou d’humidité avant la pose d’un plafond suspendu.

2) La pose des suspentes

Votre plafond en placo doit reposer sur une ossature composée de fourrures (longs rails métalliques qui supportent le placo) et de suspentes (tiges métalliques qui permettent d’ajuster la hauteur des fourrures).

En premier lieu, vous allez vous occuper des suspentes. Les suspentes doivent former un quadrillage sur votre plafond, ce que vous allez réaliser de la manière suivante :

  1. Vous allez commencer par fixer quatre suspentes, à chaque coin de la pièce. Les suspentes peuvent être vissées directement sur les solives du plafond, posées perpendiculairement à ces dernières. Posez les premières suspentes à 10 centimètres du mur, au maximum.
  2. Pour déterminer la position exacte de la suspente, calculez la hauteur souhaitée du plafond en placo, et enlevez l’épaisseur de la plaque de plâtre. Marquez cet emplacement contre le mur, et posez la suspente en conséquence.
  3. Une fois qu’il y a quatre suspentes à chaque coin de la pièce, tendez un cordeau entre les suspentes. Ce dernier va vous aider à positionner les suspentes intermédiaires le long des solives. Il faut poser une suspente tous les 50 centimètres au maximum, tout au long de la solive.
  4. À l’aide de cordeau, liez les suspentes qui se font face, de part et d’autre de la pièce. Fixez de nouvelles suspentes le long de cette ligne intermédiaire. Il doit y avoir un écartement maximum de 1,20 m entre deux rangées de suspentes.
  5. Une fois les suspentes posées, retirez le cordeau.

N’hésitez pas à consulter cette méthode vidéo pour mieux comprendre le principe de la pose de suspentes :

Cette étape est l’une des plus techniques lors de la réalisation d’un faux plafond en placo. N’oubliez pas qu’il est souvent préférable de confier de tels travaux à des spécialistes.

Si cela vous intéresse, ce lien vous permet d’en savoir plus sur le coût de pose d’un plafond en placo. Vous pouvez également demander des devis de pose de faux plafond gratuitement grâce à notre site !

3) La pose des fourrures

À présent que vos suspentes sont fixées, vous allez vous attaquer aux fourrures. Les fourrures sont des rails métalliques sur lesquels vont reposer les plaques de plâtre.

Voici comment fixer les fourrures dans la pièce :

  1. À l’aide d’une pince coupante ou d’une grignoteuse, coupez la fourrure aux bonnes mesures (à savoir à la longueur de la pièce).
  2. Une fois la fourrure aux bonnes mesures, fixez-la simplement sur les suspentes (il existe généralement un système de clipsage).
  3. Si la pièce est particulièrement longue, vous pouvez assembler deux fourrures entre elles, à l’aide d’une éclisse.

Une fois les fourrures posées, votre plafond est donc quadrillé de fourrures parallèles entre elles, et perpendiculaires aux solives. Elles vont permettre de fixer le plafond en placo.

4) La pose d’un isolant (optionnel)

Si vous souhaitez profiter de la pose d’un faux plafond pour améliorer l’isolation de la pièce, vous pouvez tout à fait poser de l’isolant sous le placo.

Optez pour un isolant en rouleau (type laine de verre). Vous allez placer l’isolant entre les solives, et le caler grâce aux fourrures :

  1. Mesurez l’écartement entre les solives.
  2. Reportez cet écartement, plus un centimètre, pour couper une bande d’isolant (un lé) aux bonnes mesures.
  3. Glissez la bande d’isolant entre les solives, côté papier kraft vers vous, et glissez-le dans les fourrures. Les lés doivent être posés les uns contre les autres, de manière à couvrir l’ensemble du plafond.

Si vous le souhaitez, vous pouvez éventuellement lier les lés d’isolant entre eux à l’aide de ruban isolant. Attention à opter pour un isolant résistant à l’humidité si vous posez un faux plafond dans une cuisine ou une salle de bain.

Notre guide spécial sur l’isolation d’un faux plafond peut vous aider à en savoir plus sur le sujet, si cela vous intéresse.

Bon à savoir : certains isolants, comme la laine de verre, sont irritants au toucher. Pensez à porter un masque, des lunettes de protection et des gants au moment de la pose.

4) La pose du plafond en placo

À présent que tout est en place, vous allez enfin pouvoir faire un plafond en placo. Pour cela, il est indispensable de disposer d’un lève-plaque, qui va vous permettre de porter les plaques à la bonne hauteur.

L’idéal est de travailler à plusieurs pour cette opération. Voici comment procéder :

  1. Posez la première plaque de plâtre contre le lève-plâtre.
  2. Vous allez fixer la première plaque dans l’un des coins de la pièce. Levez la plaque jusqu’à son futur emplacement.
  3. Vissez la plaque contre les fourrures à l’aide de différentes vis. Ne collez jamais le placo sur les fourrures: seules des vis assurent un bon maintien de la structure.
  4. Une fois les premières vis posées, retirez le lève plaque et posez les dernières vis. Il faut placer des vis tous les 20 à 30 centimètres au maximum, sur chaque fourrure.
  5. Continuez ainsi jusqu’à avoir couvert tout le plafond.
  6. Pour la dernière rangée de plaques, vous allez devoir couper le placo aux bonnes mesures. Mesurez la distance à respecter, et reportez-la au crayon sur la plaque de plâtre. Utilisez un cutter et une règle de maçon pour la couper aux bonnes mesures.

Votre plafond en placo est posé ! Il ne vous reste plus qu’à réaliser les dernières finitions, notamment en appliquant une couche de peinture pour dissimuler les vis et les séparations entre les plaques.

Obtenez gratuitement les tarifs de plaquistes de votre région

Pose de placo au plafond en vidéo

Besoin d’autres conseils pour faire un plafond en placo ?

Dans la vidéo suivante, un artisan vous explique en détail comment réaliser votre faux plafond en placo sans même utiliser de suspentes (ce qui est pratique si votre plafond est déjà bas) :

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir pour poser un faux plafond en placo !

N’hésitez pas à continuer votre visite de notre site pour en savoir toujours plus sur vos travaux d’aménagement intérieur. Savez-vous par exemple qu’il existe des modèles de plafonds chauffants, parfaits pour un chauffage rapide et homogène ?

Devis 100% gratuits pour la pose d'un faux plafond en placo